Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Pour parler de tout ce qui touche à la publication, que ce soit un simple document à présenter sur un site web, un pdf à vendre sur un site pro ou carrément de l'impression sur du vrai papier d'arbre.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par Lionel (Nonène) » 07 Mai 2013, 23:10

Depuis que j'ai décidé de me lancer professionnellement dans la création de jeu de rôle (j'en parle sur le blog de Swiss Made JdR dans une série d'articles qui suivra ses prochaines semaines, je publierai en primeur ici mes réflexions lorsqu'elles entreront dans le cadre de ce forum), je réfléchis à la manière de rémunérer mon travail. Dans cette réflexion, je me pose énormément de question quant au "comment me faire payer".

Je pense que la diffusion de mes futurs jeux (Romance érotique dès que je récupère les droits et L'ingénieux Duc Ludomire en projet) sous format électronique est d'une importance capitale. La vente électronique a l'énorme avantage de donner la possibilité d'assurer soi-même la distribution. Je ne connais pas mes intentions précise pour chacun de ces projets mais je vois deux manières de procéder :
1) Vendre simplement le PDF à prix fixe
2) Mettre le PDF en téléchargement gratuit avec possibilité de faire un don

Cas 1) La distribution est un peu plus compliquée à mettre en place car il faut mettre en place une vraie boutique. Mais ça ne me semble pas insurmontable car Narativiste.eu en a mis une en place. La méthode de payement la plus accessible est paypal (frais 3.4% + 0.25 €)
Mais pour un jeu unique c'est beaucoup de travail pour pas grand chose, il reste la solution de l'hébergement sur un site comme lulu (10%) avec possibilité de distribution sur eBookstore ou RapideJdR.fr (30%-35%). J'ai été incapable de trouver l'information sur leur site comment ces deux sites reversent l'argent (peut-être que Fabien ou Fred peuvent me répondre). Si c'est sur un compte paypal, est-ce que les frais de paypal sont appliqués en sus ? Est-ce que les versements sont à la demande, réguliers (par mois ou année) ou instantanés ?
J'ai d'ailleurs été étonné de constater que pour les e-books lulu prend 10% alors que selon les débriefings de Fabien, il prend 20% sur les livres imprimés. C'est une différence importante que je ne connaissais pas.

Si je dois vendre un PDF, je pense qu'il ne peut raisonnablement pas être vendu plus de 5 €. Je crois que le prix que je demanderais pour Romance érotique serait de 2.99€.
En vente directe par Paypal, je toucherais 2.64 € soit 88.29% du prix de vente.
Avec lulu, c'est 2.69 € soit 90%. Par eBookstore, 1.64 € soit 54.85%. Peut-être faut-il ajouter des frais paypal ou de transaction financière en plus.
Avec RapideJdR.fr, c'est entre 1.94 € et 2.09 € soit entre 65 et 70%. Peut-être faut-il ajouter des frais paypal ou de transaction financière en plus.

Plusieurs constatations, la première est que les frais s'échelonnent de 10% (lulu) et 45.15% (lulu sur eBookstore) donc les frais sont importants mais surtout ils fluctuent énormément.
La seconde, c'est que (à condition qu'il n'y ait pas d'autres frais financiers) lulu est une solution très peu cher, voir moins cher que faire sa propre boutique avec payement paypal.

Donc lulu me semble très compétitif pour la vente de e-book. Donc ma conclusion est la suivante :
- Je chercherai à être distribué le plus largement possible donc je proposerai mon jeu en téléchargement sur toutes les plateforme. Je suis convaincu qu'une personne qui m'achète le jeu sur eBookstore n'aurait pas acheté le PDF autrement. Pour RapideRPG, je crois que c'est l'endroit où il y a le plus de chance d'avoir des ventes de curiosité.
- A priori, je ne créerais pas de boutique personnelle et je ferais un lien vers la boutique d'ebook qui m'est le plus avantageuse. A priori, lulu.

Cas 2) Le don facultatif et libre

Plusieurs systèmes sont possibles (sans doute qu'il en existe d'autres) :
- Paypal (frais 3.4 % + 0.25 €)
- Flattr (10 %)
- Virement bancaire (gratuit avec un compte Suisse pour des versements intérieurs et internationaux)
- Versement de Bitcoin

Chacune de ces solutions sont intéressantes.

- Paypal est très populaire, sécurisé et permet le payement par carte de crédit. Par contre, les frais sont important pour les petites sommes 1 € = 28.40%, 3 € = 11.70%, 5 € = 8.4 %. Par contre, le cheminement peut sembler lourd pour seulement faire un petit don.
- Flattr, sécurisé et simple d'utilisation pour les gens qui ont un compte : un simple clic suffit. De plus, c'est un don qui n'est pas considéré comme une dépense. Par contre, les dons sont plutôt petits voir minuscules 10-20 centimes.
- Virement bancaire, la solution la plus avantageuse au niveau des frais. Par contre, elle demande un cheminement très compliqués pour une petite somme. C'est à mes yeux plus compliqué que paypal.

La solution la plus originale reste à mes yeux celle de Bitcoin. C'est ma découverte de la semaine. Pour faire simple, Bitcoin est une monnaie virtuelle (c'est clairement plus que cela mais je vous laisse découvrir par vous même) qui permet de faire des versements de manière très simple avec des frais extrêmement bas (0.01 € sur Multibit par transaction). Cela donne 1 € = 1%, 3 € = 0.33%, 5 € = 0.2%
Alors évidemment, ce n'est pas un moyen de payement qui est courant mais il semble prendre peu à peu plus d'importance. Et c'est une initiative qui a le mérite de proposer quelque chose de très intéressant socialement et économiquement.
C'est la meilleure solution au niveau :
- frais les plus bas
- payement très faciles (notamment avec l'utilisation de QR codes), seul Flattr est plus simple.

Conclusion, pour des dons libres (à priori L'ingénieux Duc Ludomire) :
- Je vais essayer d'offrir toutes ces possibilités de don pour que chacun puisse le faire à sa convenance
- Les dons de Bitcoin sera mis en valeur car il doit être privilégié (car plus rentable). Une somme indicative sera proposée (mais librement modifiable).
- Le payement mais plusieurs sommes seront proposées : 3-5-10 €. Les trop petites sommes doivent être évitées car les frais sont prohibitifs.
- Le payement bancaire ne sera pas proposé directement à côté du téléchargement mais le numéro IBAN sera indiqué sur le site.
- Le bouton Flattr sera présent sur le site et au fond de la page. Il ne sera pas mis en avant comme un don à part entière (car très très petits).

J'ai déjà mis tous ces moyens en place sur mon blog notamment pour la publication de la revue Swiss Made JdR. Je vois ça comme une mise en place du système pour maitriser et mieux évaluer ces différents moyens.

---

Pour ma part, je vais m'intéresser de près à Bitcoin. Il est relativement simple et efficace pour des dons mais cette monnaie pose quelques problèmes concernant les payements de marchandise : cours très fluctuant et la devise est peu répandue. Mais dès qu'il y possibilité de mettre en place facilement une boutique électronique avec une gestion pratique et agréable, je pense que je sauterai dessus.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Re: Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par Thomas Munier » 09 Mai 2013, 19:14

Réflexion très intéressante, et impressionnant travail de recherche !

Concernant FlattR et Bitcoin, je t'invite à voir ce qu'en pense Stéphane Gallay, qui me semble le plus calé en la matière dans le milieu rôliste.

Concernant lulu, que tu vendes des livres en POD ou des PDF, le prélèvement par lulu n'inclut pas les frais paypals. Au final, tu as deux solutions pour percevoir ton revenu lulu : soit toucher un chèque tous les six mois, soit avoir un virement paypal tous les mois. dans le cas du virement paypal, les frais paypal s'appliquent en sus de ce que lulu a déjà ponctionné sur ton revenu. Et dans les deux cas (paiement par chèque ou par paypal), ce sont des versements en dollars, et ça c'est problématique parce que un tu es à la merci du taux de change qui varie (et le biais est important si tu as choisi le paiement par chèque tous les six mois), et deux tu dois encore payer les frais bancaires de change.

Pour l'instant, j'ai choisi le paiement par chèque. Mon dernier chèque était (de tête) de 174 dollars. Au final, j'ai eu sur mon compte 102.73 euros. Aujourd'hui, 174 dollars = 132.8 euros. tu vois que je perds au passage 31 euros de frais de change... soit 22 %... en plus des 20 % à 10% que lulu m'a déjà ponctionnés (en fonction de ce qu'il s'agit d'une vente de livre ou de pdf).

Une fois qu'on a fait ce calcul, utiliser le lien entre lulu et amazon (qui prèlève 30 % du revenu en sus) ou itunes (je crois que c'est aussi à hauteur de 30%) s'avère pratiquement relever du bénévolat pur et simple.
Millevaux. Post-apocalyptique. Forestier. Sludgecore.

Outsider. Folklore personnel. Auto-édition (un livre par mois). Articles invités sur le processus créatif.
http://www.facebook.com/folkloreoutsider
https://twitter.com/Outsider_Daily
Thomas Munier
 
Message(s) : 170
Inscription : 30 Oct 2012, 13:06

Re: Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par shlopoto » 09 Mai 2013, 21:13

J'avais vu un article sur le coût réel d'un livre, pour comparer livre électronique et livre papier et expliquer le peu de différences entre les deux (*). Un truc notable dans ce calcul, c'est que l'auteur ne touche en général qu'entre 8 et 15% du prix de vente final. Note que la mise en page et tout ça est considérée comme du ressort de l'éditeur et coûte un autre 10%, grosso modo, donc si tu fais les deux toi-même, écriture et réalisation du pdf, et si tu veux comparer ton pourcentage à celui d'un auteur, dis-toi que tu devrais toucher entre 18 et 25% du prix de vente final. Si c'est ce à quoi tu arrives après toutes les ponctions paypal, lulu, amazon ou autres, alors tu es encore dans la norme. Bon après faut voir les volumes de vente aussi. =)

michaël.


(*) On trouve de ces articles un peu partout, par exemple une recherche rapide me donne celui-ci et celui-là.
shlopoto
 
Message(s) : 35
Inscription : 12 Fév 2013, 14:36

Re: Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par Lionel (Nonène) » 09 Mai 2013, 22:54

Thomas Munier a écrit :Pour l'instant, j'ai choisi le paiement par chèque. Mon dernier chèque était (de tête) de 174 dollars. Au final, j'ai eu sur mon compte 102.73 euros. Aujourd'hui, 174 dollars = 132.8 euros. tu vois que je perds au passage 31 euros de frais de change... soit 22 %... en plus des 20 % à 10% que lulu m'a déjà ponctionnés (en fonction de ce qu'il s'agit d'une vente de livre ou de pdf).


Pas glop :-S
Merci Thomas pour ces précisions. Franchement, ces frais sont vraiment énormes... Je ne pensais pas. Sur les Millevaux imprimés on demand, tu touches uniquement 60% de la marge en plus de l'impression.
Pour moi, c'est une découverte énorme car finalement sur la marge de 6.30 € que tu t'accorde sur ce jeu imprimé (si je me base sur le prix que tu as mis pour e-pub, corriges moi si je me trompe), tu n'en touche que 3.78 € au final. Sur un prix total de 14 €, ça fait 27 %, voir même moins si l'on compte les frais de port dans le prix total. Par rapport aux droits d'auteur sur un jeu (10-20 %), l'option lulu n'est finalement encore moins avantageuse que je ne le pensais.

Concernant les frais de change, j'y suis déjà confronté étant Suisse. J'en ai discuté avec 2dSF dernièrement et le meilleur moyen est d'avoir des comptes séparés dans diverses devises. Pour ma part, j'ai déjà ouvert un compte en CHF et je vais en ouvrir un en € prochainement pour les différents versement. J'aurai également des porte-monnaie Bitcoin. Le but est de transférer de les devises le moins possible pour éviter le change, je payerai ensuite mes factures avec les comptes selon les devises demandées.
Mais l'€ et le CHF, j'en ai un usage régulier... le $, déjà beaucoup moins. Donc ce payement lulu en $ est problématique (il m'est par exemple moins évident d'ouvrir un compte en $) et je risquerais également de devoir passer par les frais.

Donc je réévalue légèrement mon jugement. Je pense que lulu reste attractif pour le PDF, mais je vois gentiment que la vente directe est clairement meilleure.

Dans mes recherches, je suis d'ailleurs tombé aujourd'hui sur WooCommerce, un module pour WordPress gratuit, qui permet d'avoir une boutique de manière simple et facile d'utilisation. Il gère la vente d'objets électroniques (comme le pdf et l'epub). Je suis tombé sur un guide sympa. Les possiblités de payement sont multiples : paypal et d'autres. Il y a également possibilité de mettre en place un payement avec des BitCoins.

Donc pour la vente de livres électroniques, je vais choisir la manière qui me fera le moins d'intermédiaires : la vente directe, certainement avec WooCommerce. Je vais également l'utiliser, si c'est possible, pour distribuer mes PDF gratuits avec dons facultatifs.
Si c'est également possible, je vais mettre en évidence le payement par BitCoin.

Ma réflexion s'affine. Merci beaucoup Thomas

shlopoto a écrit :J'avais vu un article sur le coût réel d'un livre, pour comparer livre électronique et livre papier et expliquer le peu de différences entre les deux (*). Un truc notable dans ce calcul, c'est que l'auteur ne touche en général qu'entre 8 et 15% du prix de vente final. Note que la mise en page et tout ça est considérée comme du ressort de l'éditeur et coûte un autre 10%, grosso modo, donc si tu fais les deux toi-même, écriture et réalisation du pdf, et si tu veux comparer ton pourcentage à celui d'un auteur, dis-toi que tu devrais toucher entre 18 et 25% du prix de vente final. Si c'est ce à quoi tu arrives après toutes les ponctions paypal, lulu, amazon ou autres, alors tu es encore dans la norme. Bon après faut voir les volumes de vente aussi. =)


Tes chiffres sont en dessous de la réalité. Dans le JdR, le cumule de droits d'auteur + édition est bien plus élevé que la fourchette que tu donnes est largement sous évaluée. Selon les chiffres que je connais, un éditeur + les auteurs , pour un petit tirage (500 ex.) d'un livre de ~80 pages, touchent un peu moins de 50% du prix TTC (Ca fait à peu près 30% si l'on déduit les frais d'impression). Les boutiques, c'est environ 35%, le distributeur une peu plus de 15 %.
Je base ici mon calcul sur un prix très bas par rapport à des productions indépendante (10 € TTC plutôt que 15-20 € pour Millevaux ou Monostatos). Si on monte les prix à ce niveau, on arrive plutôt à 40% pour éditeur + auteurs. Tout ceci est bien théorique évidemment.

Mais ce qu'il ne faut jamais oublier, c'est qu'il faut aussi penser à "qui bénéficie du reste de l'argent". Si 35% revient aux boutiques, c'est mieux que paypal ou lulu à mes yeux. Mais c'est un autre sujet.

Je préfère que l'on parle de vente de JdR imprimés sur d'autres fils de discussion plus approprié. Je voulais ici surtout parler de vente de PDF.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Re: Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par Thomas Munier » 10 Mai 2013, 09:53

En fait, le problème du taux de change s'atténue si tu as des volumes de vente plus important. En france, pour convertir un versement de dollars en euros, tu as un pourcentage sur la somme plus des frais fixes de 20 à 30 € selon les banques. Dans mon cas, le dépot était très faible, donc le poids des frais fixes était important.
Millevaux. Post-apocalyptique. Forestier. Sludgecore.

Outsider. Folklore personnel. Auto-édition (un livre par mois). Articles invités sur le processus créatif.
http://www.facebook.com/folkloreoutsider
https://twitter.com/Outsider_Daily
Thomas Munier
 
Message(s) : 170
Inscription : 30 Oct 2012, 13:06

Re: Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par Lionel (Nonène) » 10 Mai 2013, 10:59

Ok merci pour ces précisions. Ceci explique cela. Mais comme auteur indépendant, les volumes restent toujours raisonnables. En fait, je crois que ce qui me pousse à soutenir le Bitcoin, c'est tous ces frais de change et les autres. Lorsque qu'on constate qu'avec Bitcoin, ils sont clairement superflux et qu'ils entretiennent une usine à gaz. Ce qui me fait rager, c'est que c'est toujours celui qui est au bout de la chaîne qui casque.

Pour moi, j'en suis de plus en plus convaincu, je vais favoriser le BitCoin (et tout autre moyen de payement aux frais négligeables) au détriment des autres moyens de payement parasites. Je l'appliquerai pour mes propres ventes mais également pour mes achats.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Re: Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par Christoph » 10 Mai 2013, 19:10

Hello Lionel

D'ici quelques années, on aura peut-être droit à PaySwarm, un protocole de micro-paiements géré par les mêmes qui entretiennent le standard html, le W3C (organisation à but non-lucratif). L'idée est de court-circuiter les banques, les frais fixes, etc. Ils prévoient toutes sortes de scénarios de paiement, allant du paiement d'une fraction de centime pour lire un billet de blog jusqu'au prix variable en fonction du pouvoir d'achat en vigueur dans le pays du client... En revanche, je ne sais pas comment ils vont gérer les différentes devises en vigueur (ils n'excluent pas de soutenir le BitCoin apparemment). De toute façon, ce n'est pas pour tout de suite.

Quant à BitCoin, il me semble que tu confonds moyen de paiement et devise. BitCoin est censé être une devise, qui se trouve avoir un moyen de paiement implanté en elle (un peu comme une pièce de monnaie peut changer de main). La devise s'acquiert pour des euros ou des dollars, et le cours est ainsi soumis à l'offre et à la demande, ce qui lui confère une volatilité certaine. La valeur en euros d'un BitCoin sur BitCoin.de est passé de 4 à 90 euros en une année (en passant par un pic à presque 150 euros). C'est autrement plus fluctuant que ce que nous expliquait Thomas concernant le taux entre dollars et euros. De plus, vu la courbe des prix, on est encouragé à économiser ses BitCoins plutôt que de les dépenser... Pour avoir des BitCoins, il faut en acheter avec des euros (et on ne va pas hésiter à prélever des commissions sur cet échange) ou contribuer de la puissance de calcul au réseau, à peu près inaccessible pour un individu (c'est le mécanisme qui introduit de nouveau BitCoins, remplaçant l'équivalent d'une banque centrale). Tu vas presque à coup sûr devoir indexer ton coût en BitCoins sur le cours en euros pour que ce soit vaguement intéressant pour un client lambda, donc tes prix vont varier. Du travail en plus. J'ai aussi quelques doutes politiques et économiques (pas de régulation centrale, pas de redistribution des BitCoins moyennant des taxes, etc.) concernant cette monnaie, mais ça n'a rien à voir ici. Et pour un Suisse faudrait trouver quelqu'un qui vend des BitCoins en francs suisses (seul Mt.Gox semble faire ça à l'heure actuelle, et qui dit que c'est celui qui vend le moins cher à un moment donné?), sinon ça introduit une conversion de plus. Lire aussi l'article wikipedia.

Bref, pour les besoins de cette discussion, on peut s'en tenir à dire que BitCoins est une devise très instable dotée d'un moyen d'échange peu cher. En fait, ce serait plutôt un bien sur lequel on spécule dans un marché facile d'accès. Du coup, ce n'est pas le meilleur endroit pour parler du pour et du contre de cette devise, je pense que t'aurais plus de succès en discutant de cela dans une communauté d'experts, comme BitCoin Stackexchange. En fin de compte, c'est à peu près aussi utile que de parler de l'intérêt de faire payer en couronnes norvégiennes (qui, elles, ont l'avantage d'être stables).

Ce serait bien de recentrer le fil sur ton modèle économique en tant que vendeur de jeux de rôle, aspect qui est totalement absent quand on parle des spécificités de BitCoin. Est-ce qu'il te reste des questions sur comment commercialiser L'ingénieux Duc Ludomire et Romance Érotique ? D'ailleurs, c'est pour quand ces deux jeux ?
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par Lionel (Nonène) » 10 Mai 2013, 21:49

Merci pour les infos sur PaySwarm, je ne connaissais pas et si c'est un moyen de réduire les intermédiaires et les frais, c'est parfait. Je vais m'y intéresser de plus près.

Je fais passablement la différence entre devise et moyen de payement. Je voulais dire par là que les moyens de payement pour Bitcoin existent, sont accessible, sont peu couteuses. Il faut également savoir que c'est une devise qui est défendue par une large communauté militante qui défendent l'idée. On peut payer dans des bars à Berlin, on peut payer des services informatiques sur le net. Il se trouve que j'adhère à l'idée qui existe derrière Bitcoin. J'aimerais contribuer à son essor en intégrant mes créations à son cercle économique.
Mon intérêt pour cette monnaie et les moyens de payement associé ne sont pas de l'ordre spéculatif.
Je connais bien les défauts de cette monnaie et son côté instable en est un des principal. Mais je parle ici de faire commerce (ou même recevoir des dons). Le risque d'accepter cette monnaie est minime. Et je ne comptais pas rééchanger les bitcoins reçus en CHF ou en € mais de les utiliser pour acheter et vendre d'autres services. Il n'est pas question d'avoir des frais de change supplémentaires, mais d'en faire une devise que j'utiliserais dans mes achats sur internet ou tout autre endroit qui les accepte. Si j'en ai dans mon porte-monnaie parce que j'en ai reçu, je le dépenserai sinon je payerai avec mes CHF.

Ensuite, ce ne sera qu'une alternative de payement parmi d'autres. Je la mettrai en évidence mais je proposerai d'autres moyens de payement. Ce sera sans doute une facette très marginal de mon fonctionnement économique mais c'est important en terme idéologique et symbolique.

Christoph a écrit :Ce serait bien de recentrer le fil sur ton modèle économique en tant que vendeur de jeux de rôle, aspect qui est totalement absent quand on parle des spécificités de BitCoin. Est-ce qu'il te reste des questions sur comment commercialiser L'ingénieux Duc Ludomire et Romance Érotique ? D'ailleurs, c'est pour quand ces deux jeux ?


Oui, il faut recentrer le débat et tu fais bien de le faire. L'ingénieux Duc Ludomire devrait sortir comme JdR autopublié fin 2013, début 2014.
Il s'agit d'un mini jeu qui sortira de deux manières :

A) PDF en téléchargement avec une mise en page simple et avec peu d'illustrations. Le tout sera sans doute en Noir et blanc. Le PDF sera en principe gratuit avec "dons facultatif".

- Objectifs de l'opération : 1) Faire connaitre ce JdR apéritif au grand public en le rendant très accessible (gratuit en téléchargement) 2) Me connaitre une autre facette de ma création (autre que RE ou mes autres participations) 3) Servir de base expérimentale pour le "don facultatif" et la distribution électronique sur internet

B) Une version papier "collector" avec de belles illustrations et une mise en page artistique professionnelle. Le tirage sera à priori limité (100-150 ex.). Le jeu serait vendu en grande partie de manière directe de main à main mais cette publication sera également l'occasion de mettre en place un premier partenariat de vente en ligne avec 1-2 boutiques. Peut-être y aura-t-il une souscription mais je ne pense pas. Prix approximatif 10 €

- Objectifs de l'opération : 1) Rentrer dans mes frais, car le cout des illustrateurs et graphistes et l'impression sera important 2) Faire mes premiers pas pour l'impression de mes jeux et dans la distribution (partenariats avec des boutiques) 3) (c'est l'objectif central) Avoir sous la main, un superbe ouvrage comme vitrine de ma création. Cela me servira sans doute de tremplin pour un autre projet de publication indépendante que j'ai en tête.

Alors effectivement, ce projet ne cherche pas à me rapporter beaucoup d'argent. De toute façon, je ne pense pas que gagner 5 € par exemplaire vendu (PDF ou papier) aurait pu me nourrir. En en vendant 300 (grosse vente toute de même en indépendant francophone), j'aurais gagné 1500 €, ce qui est loin de faire mon affaire. C'est un petit jeu qui restera sans doute anonyme s'il est payant et médiocre dans sa forme.
J'ai donc décidé d'en faire un champs d'expérimentation et un tremplin pour mes autres créations.

Ce que je me suis rendu compte, c'est qu'en temps que créateur autoédité, je deviens éditeur et que la qualité de mes créations est ultraimportante pour mon image de marque. En fait, comme éditeur, à priori, L'Ingénieux Duc Ludomire sera ma première sortie et j'aimerais frapper un grand coup. Lorsque je démarcherai des distributeurs, des soutiens financiers, des partenaires ou quoi qui que ce soit, mon premier jeu sera ma vitrine.

Je vise une stratégie double : les gens qui découvriront mon jeu parce qu'il est gratuit en PDF, d'autres le découvriront par curiosité parce que l'objet est beau. Si le jeu crée un intérêt auprès du public, c'est parfait et à ce moment-là, je chercherai à le développer pour qu'il soit rentable financièrement (nouvelle impression ou édition ; diffusion plus large ; traduction).
Ce n'est pas parce que je ne chercherai pas la rentabilité à tout prix sur ce projet que je vais bâcler ou négliger le don facultatif pour les téléchargement. En réalité, je crois que c'est là où je peux espérer gagner un peu d'argent à long terme quoi qu'il arrive. Le risque est minime contrairement à une publication à l'impression.

Si le jeu ne crée pas l'engouement, ce n'est pas grave. Dès que l'impression collector est épuisée, je mets la version illustrée et couleur en téléchargement avec le don facultatif. Cela pourra éventuellement me faire une deuxième vague de dons.
Mais en attendant, j'aurai atteint tous mes objectifs principaux et c'est le but escompté.

Pour Romance érotique, je ne vais pas trop me projeter. Tout d'abord, le projet est très différent car celui-ci pourra se révéler rentable, son potentiel est vraiment énorme. Le modèle économique n'est pas encore très clair et il est un peu plus complexe car il s'adresse à un public plus large et très différent que les rôlistes typiques.
Mais pour l'instant, mon modèle économique devrait être le modèle de l'indépendance tel que décrit ici :
- Pour l'édition anglais que j'espère sortir l'année prochaine. La traduction va commencer sous peu.
- Pour une seconde édition française dans une boite avec distribution dans les magasins érotiques.
- Mettre en place la vente du jeu par PDF (pour faciliter l'accès au jeu). C'est ce dont il est question dans ce fil de discussion.

Donc l'idée est de garder les droits sur ma création ou de les récupérer (pour la version français, soit j'attends automne 2014, soit je négocie) mais j'aurai besoin d'aide pour donner toute l'ampleur méritée pour ce jeu. Pour cela, il faudra éventuellement offrir des droits sur les ventes (pour les distributeurs mais également pour les partenaires éditoriaux s'il y a coédition).

Mais je préfère parler ici de L'Ingénieux Duc Ludomire car c'est plus concret. Quoi qu'il en soit, je me dirige clairement vers le modèle de l'autoédition car c'est celui qui me permettra au mieux de créer un projet professionnel cohérent. C'est également le modèle le plus rentable.

(En fait, il m'est difficile de parler de mes publications indépendantes comme L'Ingénieux Duc Ludomire sans déborder sur d'autres projets. Il est partie intégrante d'un grand projet professionnel qui dépassent le cadre de ce forum. Mon projet professionnel s'intègre également dans un projet de réflexion sur ma manière de vivre, un engagement économique, social et politique sur un modèle encore un peu flou à mes yeux. Donc si j'ai eu toutes ces réflexions sur Bitcoin pour la vente du PDF, c'est que j'ai une curiosité énorme pour cet outil économique. Même chose pour Flattr. Je tâtonne mais mon activité professionnel s'inscrira dans cette optique plus générale.)
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Re: Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par shiryu » 10 Mai 2013, 23:31

Lionel (Nonène) a écrit :B) Une version papier "collector" avec de belles illustrations et une mise en page artistique professionnelle. Le tirage sera à priori limité (100-150 ex.).

tu penses que les acheteurs de la version papier seront les mêmes que ceux du PDF ou que ça touchera un autre public ?
Quelqu'un a une étude réaliste sur ce sujet ?
shiryu
 
Message(s) : 296
Inscription : 18 Juin 2012, 18:00

Re: Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par Lionel (Nonène) » 12 Mai 2013, 01:54

Je n'en sais trop rien si le public des pdf est le même ou non. Mais en fait, ça m'intéresse très peu de le savoir à l'avance. Ce que je souhaite, c'est parvenir à mes objectifs. Je dois donc vendre mes jeux imprimés, mon jeu doit être téléchargé en grand nombre et j'espère quelques dons pour les téléchargements. (par ordre d'importance) Ensuite, je pourrai éventuellement évaluer l'expérience et essayer de comprendre comment il fonctionne. Je ne veux pas tirer de plan sur la comète.
Je pense que vendre 100 à 200 exemplaire n'est pas un exploit en soit si j'ai une distribution sur une boutique web et que je me déplace en convention, ce que je devrai faire de toute façon pour promouvoir toutes mes créations (100 exemplaires, ça me semble un minimum pour un jeu de qualité. C'est d'ailleurs le chiffres de Prosopopée et de Monostatos).

(Les chiffres que je mets sont évidemment théorique et n'ont de valeur que pour illustrer mon propos et donner un ordre de grandeur. Les chiffres finaux dépendront de plus choses : les devis d'imprimeur, les tarifs des illustrateurs/graphiste et les autres éventuels frais)

Je vais diviser les exemplaires de la manière suivante (pour une impression de 150 exemplaires) :
- Un certain nombre réservé à la vente directe (c'est mon stock personnel pour convention) : 60 exemplaires
- Un certain nombre réservé à la vente en ligne (en principe en stock chez mes partenaires boutique en ligne) : 60 exemplaires
- Une petite réserve pour la promo. Exemplaires pour les médias, pour des éventuelles partenaires ou pour des gens qui insistent vraiment pour l'avoir lorsqu'il sera épuisé. 30 exemplaires

Je vais calculer mon budget de la manière suivante : je partirai du principe que les exemplaires des deux premiers groupes seront épuisés. Avec l'argent récolté, je chercherai à rentrer dans mes frais pour payer : l'impression, les illustrateurs graphistes et les frais.
Si je pars sur un prix de 10 € l'exemplaire, on arrive à un budget de l'ordre de
60 x 10 € = 600
60 x 7 € = 420 (je déduis la commission de la boutique)
--------------------
~1000 €

Je pense qu'il est tout à fait possible de parvenir à avoir un travail graphique et une impression de qualité avec un tel budget.

Le seul bénéfice que je devrais faire dans un tel projet, c'est les éventuels exemplaires que je vendrai de ma réserve de promo.

(Peut être que je ferai un tirage de 200 exemplaires, dans ce cas, je m'accorderai également des droits d'auteur. Mais ça reste minime de l'ordre de 300 €).

Il y a clairement l'idée de faire un objet rare de cette publication et il faudrait sans doute un gros gros gros engouement pour que j'envisage une seconde impression (et ce serait certainement sous une autre forme). Ce qui est central, ça reste la disponibilité en téléchargement et cette impression me permettrait de financer une version en téléchargement richement illustrée.

Il y a encore beaucoup d'inconnus sur ce projet et j'attends d'avoir avancé pour vraiment prendre des décisions définitives.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Re: Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par Thomas Munier » 12 Mai 2013, 08:36

C'est amusant parce que tu as une approche très calculatoire de tes projets... Hier, je recomptais les ventes d'Outsider et je constatais que ça m'ennuyait de faire des stats... J'ai personnellement pris la décision d'avancer au radar ! Mais j'apprécie cette rigueur quand je la vois chez les autres ! Ma rigueur, je l'investis au contraire dans le fait de limiter les calculs et les statistiques au maximum.
Millevaux. Post-apocalyptique. Forestier. Sludgecore.

Outsider. Folklore personnel. Auto-édition (un livre par mois). Articles invités sur le processus créatif.
http://www.facebook.com/folkloreoutsider
https://twitter.com/Outsider_Daily
Thomas Munier
 
Message(s) : 170
Inscription : 30 Oct 2012, 13:06

Re: Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par shiryu » 12 Mai 2013, 09:05

Lionel (Nonène) a écrit : il faudrait sans doute un gros gros gros engouement pour que j'envisage une seconde impression (et ce serait certainement sous une autre forme). Ce qui est central, ça reste la disponibilité en téléchargement et cette impression me permettrait de financer une version en téléchargement richement illustrée.

C'est vrai que je n'avais pas pris en compte cet aspect là aussi du téléchargement du PDF, à savoir qu'il reste disponible tout le temps, même quand les livres sont épuisés. Fabien et Frédérique avaient mis en avant que Lulu permettait une disponibilité du livre tant que Lulu existerait (alors que chaque réimpression coûte et nécessite un stockage qui s'épuise de moins en moine vite), mais avec le PDF, la durée de disponibilité d'une œuvre devient illimitée.
Pas que je pense que Lulu disparaisse de si tôt, je pense aussi et surtout que les formats de vente vont évoluer dans l'avenir (ce qui est arrivé à la cassette VHS, puis DVD, puis blueray et j'ai passé les formats qui n'ont pas duré longtemps).
En tout cas, moi, j'attends tes stats !
shiryu
 
Message(s) : 296
Inscription : 18 Juin 2012, 18:00

Re: Vente de PDF : lulu, Bitcoin, paypal et cie

Message par Lionel (Nonène) » 12 Mai 2013, 19:09

Oui, c'est vrai que j'aime bien faire des estimations préalable et je tiens les comptes le plus précisément que je peux. Ca ne m'ennuie pas, au contraire, ça me permet de me projeter dans l'avenir et mieux connaitre mon cap.
Je considère également que les décisions d'ordre économique et logistique font partie intégrante du travail de création. Bien planifier ma création et la manière qu'elle pourra ou non me permettre de vivre est essentiel : il ne s'agit pas d'être des Picsous qui comptent leur argent pour le plaisir de le faire, mais d'organiser son travail de manière à avoir les moyens de consacrer son temps à ce que l'on aime faire.

En réalité, je n'ai pas tous ces détails en tête dès le départ. C'est clairement au fil de nos discussions que je fais les calculs (je n'aime pas parler dans le vide) et que j'affine ma propre manière d'appréhender ma production. C'est ce que j'aime sur ce forum et ce qui me permet de progresser.

@Shiryu : Je précise pour ceux qui ne savent pas vraiment qu'est-ce que L'Ingénieux Duc Ludomire. C'est vraiment un jeu apéro très court qui tient sur moins de 10 pages. C'est pour cette raison que le format électronique est particulièrement adapté. Je me vois mal vendre moins de 20 pages minimalistes à 5 ou 10 €. Le seul moyen est de créer une plus-value supplémentaire pour intéresser les acheteurs. C'est sa qualité d'impression, sa qualité graphique et sa rareté qui lui donnera un intérêt suffisent.

Je n'exclue pas de faire appel à Lulu si le jeu est épuisé. Je n'ai rien contre le print on demand lorsqu'il s'agit d'assurer à long terme la disponibilité d'un produit. Je veux bien dépanner quelqu'un qui veut absolument acquérir le jeu imprimé mais si quelqu'un veut me soutenir, je préfère encore qu'il me paye pour le PDF : c'est peu de pages. Et surtout, c'est moins de frais pour tout le monde. Ca coute moins cher pour l'acheteur et je reçois une bonne partie de son versement de soutien.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16


Retour vers Publication

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 0 invité(s)

cron