[Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Pour parler de tout ce qui touche à la publication, que ce soit un simple document à présenter sur un site web, un pdf à vendre sur un site pro ou carrément de l'impression sur du vrai papier d'arbre.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par victorio » 07 Sep 2010, 14:07

Bonjour,

Je traine sur le forum depuis un petit moment mais je n'interviens pas. J’ouvre ce sujet car je voulais intervenir sur le sujet Minuit Dix mais comme celui-ci est archivé Christoph m’a conseiller d’en ouvrir un nouveau. Ce que je fais donc.

Ce sujet sera dédié à la vente des JdR indépendants en générale et en particulier par Minuit-Dix.net. J'ai mis la balise projet car vous le constaterez nous sommes encore dans une phase de projet, j'enlèverai la balise du sujet quand tout sera formalisé.

Tout d'abord une rapide présentation :
Christophe Chaudier alias Victorio, 33ans. Co-auteur de Crimes, actuellement co-gestionnaire des Écuries d'Augias (éditeur depuis octobre 2008 mais créateur depuis 2005) et gestionnaire presque exclusif de Minuit-Dix.net. J'ai aussi été rédacteur en chef de Jeux d'Ombre des numéros 2 à 6,5 (je dis 6,5 car j'ai abandonné jeux d'Ombre durant le numéro 7 pour me consacrer à Crimes).

C'est moi qui ai contacté Romaric pour lui proposé de vendre Sens sur Minuit-Dix.net, je vais donc répondre à vos questions qui sont somme toutes légitimes.

Les « gros » jeux
Frédéric, en effet nous avons peu de jdr indépendants mais c'est aussi car en France il y en a encore peu pour le moment. Nous avons aussi pas mal de grosse cylindrée car comme le dit très bien Romaric et il ne faut pas se voilé la face : il faut vivre, ou plutôt il faut financer l'achat du jdr indépendant. De plus pour le moment Minuit-Dix vie sur le dos de la section édition des écuries car c'est les maigres bénéfices de l'un qui finance l'achat de stock de l'autre, en attendant que la boutique puisse voler de ses propres ailes.
Car je ne vais pas vous le cacher mais on ne fait pas beaucoup de marges sur les JdRI. Nous estimons que les frais bancaires et d'envois (emballage et frais de poste) sont de l'ordre de 10 à 15% du prix de vente publique en fonction du montant du panier de l'acheteur. Notre participation aux frais de ports ne couvre pas entièrement ces frais et quand le panier dépasse 60€ ces frais sont entièrement à la charge de la boutique. C'est un choix volontaire que nous avons fait étant donné que nous somme une petite boutique web uniquement (moins de 140 références) il nous faillait être tout de même compétitive. Il faut donc faire rentrer un peu d'argent quelques parts. Nous profitons du fait d'être une association et de ne pas avoir, pour le moment, de frais fixes. Le stocke est entreposé dans le bureau des écuries qui est une pièce de mon appartement, j'ai heureusement la chance d'avoir un grand appartement.
Pour le moment 80% des ventes de Minuit-Dix son constituer des produits Écuries.

Les jdr Indépendants
Pour renforcer notre démarche militante, qui actuellement se vois peu, nous (nous somme 6 associer au Écuries) désirons mettre en avant le jdr indépendant. Pour cela je travail actuellement sur une proposition aux micro-éditeurs et auto-éditeurs qui se rapprochera de ce que fait IPR. Dès que la proposition sera finalisée je l'enverrai à Romaric qui sera notre « beta testeur » s'il le veut bien.
Depuis la mise en place de Sens nous avons d'ailleurs créé une nouvelle rubrique « Jeux de rôles/JdR Indépendant » lorsque cette rubrique sera plus importante nous la transformerons en rayon a par entière et elle se trouvera en face du rayon « Jeux de rôles ». Cela améliorera la visibilité des jeux de rôles indépendants sur notre boutique.

Vocabulaire
J'aimerais faire une petite parenthèse sur le vocabulaire du milieu, histoire qu'on sois tous d'accord sur les termes employé, car j'ai remarqué que nous n'utilisions pas les mêmes termes pour designer la même fonction.

L'auteur est à l’ origine des textes et du jeu.
L'éditeur guide l'auteur dans la conception en fonction de sa lignes éditorial, la connaissance qu'il a du marché et des demandes des boutiques qui sont en contacte directe avec les clients finaux (les joueurs). Il organise la promotion et la fabrication du livre.
Le distributeur se charge de vendre le livre aux boutiques souvent il ne fait pas de promotion même si c'est son boulot. C'est souvent une simple plateforme de prise de commande.
La boutique se charge de vendre le livre au client final.

Dans le cas du JdRI toutes ces fonctions sont souvent tenu par l'auteur ce qui lui permet une meilleur autonomie, de faire de meilleur marge mais cela lui demande énormément de travail. Je parle en connaissance de cause car aux Écuries ont s'est essayé à tous ces postes on connaît un peu moins celui du distributeur par contre. D’ailleurs d’âpres la définition de ce site Crimes est devenu un jeu indépendant, puisque les auteurs Yann Lefebvre et moi-même somme aussi les deux gestionnaire de l’éditeur du jeux, d’ailleurs je pense qu’il l’a toujours été si on suis cette définition car notre ancien éditeur nous donnais carte blanche sur le jeu et ne nous a jamais demandé de changer quoi que ce soi. D’ailleurs selon cette définition pas mal de JDR pro sont des jeux indépendant (certains jeux des XII singes, du 7° cercles ou de John Doe). C’est aussi pour cette raison que nous n’avons pas mit Crimes dans les jeux indépendant et que Minuit-Dix va proposer sa propre définition du JdRI, On va expliquer comment on choisi les jeux que l’on mettra dans ce futur rayon. Cette définition ne sera pas bien loin de celle de Silentdrift mais sera plus restrictive que celle du site. Je vous la ferai passer dès que celle-ci sera écrite.

Les ventes de Sens
Je n'est pas, encore, pris de sens pour moi même si j'ai été tenté, je préfère favoriser le stock de la boutique. Pour le moment nous avons vendu deux Sens Renaissance et un Sens Mort. Il nous reste donc la moitié des livres acheter. A chaque vente nous encourageons le client à prendre contact avec Romaric. Nous pouvons de plus mettre l'url du site du jeu ou de l'auteur dans la fiche produit.
Par contre nous ne pouvons actuellement pas donner l'émail du client à l'auteur, cela pourrai s'apparenter à de la revente de base clients et les clients apprécie peu. Mais nous pouvons faire évoluer nos CGV pour prendre en compte cette demande et spécifier que Minuit-Dix se resserve le droit de fournir l'émail des clients achetant un JdRI à l'auteur de celui-ci en expliquant la finalité de la démarche. J'inclurai ce point dans notre projet.
De plus je rejoins Adrien sur son conseil d'indiquer l'url du site de l'auteur et de son forum dans le livre c'est a mon avis essentiel. Nous même allons jusqu'à mettre l'url de notre site sur les 4° de couverture de nos produits.

Notre expérience
Nous même en tant qu'éditeur nous faisons de la vente directe de nos produits, que ce sois en convention ou par le biais de Minuit-Dix.
Nous somme aussi distribué en boutique, actuellement par Légion mais nous avons choisi de tester Millénium pour nos prochains produits. Mais nous restons un petit éditeur, j'estime que notre taille est entre la BàP et Icare. Ce que l'on a pu tirer des chiffres de l'année 2009, qui fut notre seul année pleine pour le moment, c'est que notre CA se sépare en 2 de manière presque équitable entre la vente directe et la vente boutique. Par contre la ou Légion nous permettait de petits tirages de 100exemplaires (les petits livrets de Crimes) Millenuim demande des tirages de minimum 350 exemplaires. Cela nous oblige à augmenter nos tirage mais cela va dans le sens de notre évolution nous allons donc prendre plus de risque.

J'espère que ces explication vous aurons aidé à y voir plus clair.
J’espère que ce sujet deviendra aussi une mine de renseignement et de retour sur la ventes de nos jeux.
Dernière édition par victorio le 07 Sep 2010, 16:21, édité 1 fois.
Chaudier Christophe alias Victorio
Lisez Jeux d'Ombres
Crimes
victorio
 
Message(s) : 14
Inscription : 18 Juil 2008, 17:38
Localisation : Saint-Etienne

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par Lionel (Nonène) » 07 Sep 2010, 16:07

Merci Christophe pour ces explications.

D’ailleurs selon cette définition pas mal de JDR pro sont des jeux indépendant (Les jeux des XII singes, quelques jeux du 7° cercles, certains jeu John Doe).


Tu as raison à plus d'un titre à ce sujet. Très souvent les éditeurs sont également auteurs. Par contre, je ne serais pas autant affirmatif pour les XII singes, d'après mon expérience personnelle sur "Aventures dans la Cité des Ombres" et Mississippi.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par victorio » 07 Sep 2010, 16:24

Tu à parfaitement raison, j'ai écris ma phrase trop rapidement et je n'ai pas fait attention a cette coquille. J'ai modifié la phrase pour la rendre, je l'espère, plus clair.
Chaudier Christophe alias Victorio
Lisez Jeux d'Ombres
Crimes
victorio
 
Message(s) : 14
Inscription : 18 Juil 2008, 17:38
Localisation : Saint-Etienne

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par Romaric Briand » 07 Sep 2010, 17:05

Hello Christophe !
Heureux de te lire sur Silentdrift. On est bien ici ^^

Moi je veux bien être béta testeur de ce que tu veux (d'ailleurs je suis un peu bêta et j'aime bien tester des trucs) par contre il y a une condition c'est que tu sois béta testeur d'un de mes micros pour un podcast sur le blog de la Cellule. Si tu vois ce que je veux dire. ^^

La vente de Sens sur Minuit dix n'est pas énorme en comparaison du nombre de bouquins que je vends (je suis assez surpris), puisqu'à l'heure actuelle, pour te donner une idée, depuis le 1er Septembre j'ai déjà vendu 7 Bouquins. Je pensais vu mes ventes que vous en vendriez plus. Mais entendons nous bien, 3, c'est déjà encourageant. Es-tu satisfait de ce résultat ?

Moi l'un de mes souci principal demeure la relation privilégiée que j'entretiens avec mes lecteurs. Or si vous orientez les lecteurs vers mes sites, c'est nikel !

Pour ce qui est de la définition de l'Indie je pense qu'il faut lui ajouter "Celui qui dit de lui-même qu'il est Indépendant est indépendant". Le fait de ce dire Indépendant joue un rôle très important. L'indépendance, je pense, c'est aussi un engagement politique. Un engagement contre une certaine façon de produire la culture et de la diffuser. Une définition stricte ne rend pas assez compte de ce paramètre.

See you next mission.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
http://leblogdesens.blogspot.com/
http://sens.hexalogie.free.fr/
Romaric Briand
 
Message(s) : 2318
Inscription : 22 Oct 2006, 16:37
Localisation : Saint Malo

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par Frédéric » 07 Sep 2010, 17:45

Salut Christophe (victorio).
Je dois dire que ta présentation du projet m'intéresse bien plus que l'idée que je m'en étais faite. ^^

Pour ma part, je compte publier mes jeux par Lulu (ou autre service d'impression à la demande) avec peut-être un PDF joint. Est-il possible dans ce cas de vendre mes jeux à la demande sur Minuit-Dix ou faudra-t-il que j'en imprime à l'avance ? (Ce qui serait tout à fait envisageable tant que ça reste en petit nombre).
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par victorio » 07 Sep 2010, 18:13

Bonjour Romaric,

Cool pour le beta test, et pour le podcast je vois très bien de ce dont tu parle et promis nous le ferons lorsque le projet sera en place. Je préfère faire les choses dans l’ordre.

Pour les ventes cela ne m’étonne personnellement pas pour plusieurs raisons :
  1. La boutique est très jeune, elle n’existe que depuis février 2010. Elle a donc encore très peu de visibilité. Nous somme aussi assez petit car nous n’avons que 140 produits dans notre catalogue, nous ne somme pas encore ludikb..
  2. Ce premier point est du au fait que nous avons fait peu de promotion. Nous préférons ne pas communiquer plutôt que de mal communiquer. Mais nos somme en train de réfléchir a notre communication de manière global et j’espère que dans quelques mois la situation se débloquera.
  3. Nous avons donc encore peux de clients, nous avons une moyenne de 5,5 commandes par mois. Pour les attirer il faut proposer quelque chose que les autres boutiques ne proposent pas. C’est en partie pour cela que nous avons choisi de mettre en avant le JdRI en plus c’est typiquement dans la droites ligne de notre projet associatif. Les clients ont leur habitudes chez les autres boutiques en ligne il faut donc les capter petit à petit.
  4. En parallèle de cela il ne faut pas oublier que comme tu es l’auteur tu fait vivre ton jeu, tu le promeut et donc les gens qui veulent Sens vont spontanément vers ton site.

Par contre, je pense que l’an prochain Minuit-Dix commencera à faire son chemin, nous avons quelques projets pour elle dans les cartons. J’espère aussi que le bouche à oreille commencera à fonctionner. Pour le moment tous nos clients sont satisfaits et plusieurs ont commandé plus d’une fois chez nous. J’espère aussi qu’avec la multiplication des JdRI et leur apparition progressive sur Minuit-Dix les gens commenceront à en acheter plusieurs à la foi pour pouvoir bénéficier des frais de port gratuits. Je compte aussi sur la collection In-vitro des écuries pour renforcer cette dynamique.

Mais bon ce n’est pas a vous que je vais l’apprendre il est chronophage d’être à la foi auteur, éditeur et webboutiquier, surtout quand on a un boulot à côté. Donc on ne peu pas forcement tout faire.
Chaudier Christophe alias Victorio
Lisez Jeux d'Ombres
Crimes
victorio
 
Message(s) : 14
Inscription : 18 Juil 2008, 17:38
Localisation : Saint-Etienne

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par victorio » 07 Sep 2010, 18:22

Frédéric (Démiurge) a écrit :Salut Christophe (victorio).
Je dois dire que ta présentation du projet m'intéresse bien plus que l'idée que je m'en étais faite. ^^

J'espère que cela t'intéressera plus quand on aura présenté le projet officiellement. Je pense qu'après l'avoir présenté à Romaric nous le présenterons ici puis nous le mettrons en place sur la boutique.

Frédéric (Démiurge) a écrit :Pour ma part, je compte publier mes jeux par Lulu (ou autre service d'impression à la demande) avec peut-être un PDF joint. Est-il possible dans ce cas de vendre mes jeux à la demande sur Minuit-Dix ou faudra-t-il que j'en imprime à l'avance ? (Ce qui serait tout à fait envisageable tant que ça reste en petit nombre).

Cela sera complique de vendre à la demande sur Minuit-Dix, surtout si le client commande plusieurs livres à la fois. Le mieux étant d'en imprimer une petite série et de la faire livrer chez nous. Pour les pdf nous ne somme techniquement pas capable des les marquer à la volé, c'est pour cela que nous n'en vendons pas pour le moment.

Je vais essayer de finaliser notre présentation au plus vite, car la vente n'est pas le seul volet du projet, il y aura des petits plus à côté. Par exemple je travail actuellement à un service de presse électronique automatisé.
Chaudier Christophe alias Victorio
Lisez Jeux d'Ombres
Crimes
victorio
 
Message(s) : 14
Inscription : 18 Juil 2008, 17:38
Localisation : Saint-Etienne

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par Frédéric » 07 Sep 2010, 20:19

presse électronique automatisé

Hoho, qu'est-ce à dire ?
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par victorio » 08 Sep 2010, 08:48

Bonjour Frédéric,

Ah, le service de presse automatisé, vaste projet, c'est aussi un projet purement personnel que j'ai pris l'initiative de commencé sans rien demandé à mes associers :-p

Je vous explique d'où vien le besoin. Pour l'instant quand je fait un service de presse pour un livre des Écuries voilà ce que je fait :
  1. Génération du PDF base définition
  2. Marquage du PDF avec le nom de l'organe de presse
  3. Protection du PDF par mot de passe
  4. Compression des éléments (Couverture, pdf de l'intérieur, images hautes définitions) et envoi sur notre FTP
  5. Envois d'un mail à l'organe de presse
Je fait cela manuellement et cela peut prendre entre 30min et 1h par organe de presse, et je dois le faire pour tous les organes de presses, Quand on sais qu'on en a presque une quinzaine je vous laisse faire le calcul. :-/

Comme mon métier de tout les jours est de développer des outils informatique pour la production je me suis dit : " mais merde pourquoi du fait pas tout cela de manière automatique ! ". Mon idée est donc la suivante : j'envoie mon zip qui contient tous les fichier sur notre serveur mutualisé et l'outil que je suis en train de développer fera tout ce que j'ai expliqué tout seul et me préviendra par mail quand ce sera fini avec la liste des organes de presse qu'il à traité.

J'ai poussé plus loin ma réflexion et je me suis dit que c'est un outils qui pourrai intéresser les auteurs indépendants qui rejoindrai Minuit-Dix.
C'est un gain de temps précieux que l'on peu passer à autre choses.

Est-ce que j'ai répondu à ta question ?
Chaudier Christophe alias Victorio
Lisez Jeux d'Ombres
Crimes
victorio
 
Message(s) : 14
Inscription : 18 Juil 2008, 17:38
Localisation : Saint-Etienne

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par ShamZam » 08 Sep 2010, 10:42

Salut Victorio,

Ton service serait-il payant ou offert aux indys qui vendent par votre biais ?
Alex
studio Gobz'Ink : Arlequin (AGONE), bestYoles, CARTOM, Drôles d'étoiles et Eclipse
ShamZam
 
Message(s) : 524
Inscription : 08 Fév 2009, 22:24
Localisation : Metz

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par victorio » 08 Sep 2010, 10:53

Je le vois vraiment comme un service gratuit supplémentaire pour les indépendants qui déciderons de souscrire à notre future offre.
Chaudier Christophe alias Victorio
Lisez Jeux d'Ombres
Crimes
victorio
 
Message(s) : 14
Inscription : 18 Juil 2008, 17:38
Localisation : Saint-Etienne

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par Christoph » 08 Sep 2010, 11:02

Salut Christophe

Sois le bienvenu !

Je suis d'accord que beaucoup de jeux sont indépendants selon la définition que je suis. Le point crucial à mon sens c'est la concordance entre la vision pour un jeu et sa réalisation, ce qui inclut sa commercialisation. Le fait qu'en Francophonie on a plutôt tendance à voir des structures associatives alors que chez nos amis Anglo-Saxons on aura plutôt des auteurs s'affichant comme indépendants est, j'imagine, une question culturelle (et peut-être de lois). Ceci dit, je suis d'accord avec Romaric que le fait de s'afficher en tant que tel plutôt que non est un acte politique important.
Quelqu'un m'avait proposé un terme apparenté, qui permettait de désigner les jeux pour lesquels le contrôle sur la réalisation physique ou commerciale échappait à l'auteur, celui de « jeu d'auteur », par analogie avec le cinéma, pour autant que le jeu reflète la volonté créatrice de l'auteur (ce qui ne serait a priori pas le cas d'une commande par exemple).

Bon trêve de philosophie, parlons business !


Qu'est-ce que ça me coûte en tant qu'auteur de vous avoir comme vendeurs ? Est-ce que cela change si je vous garantis l'exclusivité des ventes ?
Quelle sélection opérez-vous sur le choix des titres à accepter dans votre catalogue ?
Si je suis dans un catalogue avec 140 autres livres, comment m'assurer que le client verra mon jeu ? Est-ce que les jeux qui vendent bien sont plus mis en avant que ceux qui vendent moins bien (par exemple par une mise en avant en première page du site « Le produit du mois ! » ou que sais-je) ?
Est-ce que vous distribuez à des boutiques physiques ?
Je vois que vous envisagez de la promotion intéressante grâce au service de presse automatisé (en projet), est-ce qu'il y a d'autres avantages promotionnels ? Est-ce que ce service (non-automatique pour l'instant) vous attire réellement plus de ventes ?
Est-ce que ce que vous faites pour Romaric (c'est-à-dire orienter les clients vers son site) est quelque chose que vous feriez pour tous les auteurs ?
Innommable: hurlez.
Zombie Cinema, en français dans le texte.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par Frédéric » 08 Sep 2010, 13:26

victorio : OK, j'ai encore des interrogations, mais j'attends de voir ça. Merci.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par ShamZam » 08 Sep 2010, 23:40

Christoph a écrit :Quelqu'un m'avait proposé un terme apparenté, qui permettait de désigner les jeux pour lesquels le contrôle sur la réalisation physique ou commerciale échappait à l'auteur, celui de « jeu d'auteur », par analogie avec le cinéma, pour autant que le jeu reflète la volonté créatrice de l'auteur (ce qui ne serait a priori pas le cas d'une commande par exemple).

Petite parenthèse pour dire que j'aime beaucoup cette alternative ! C'est un terme éprouvé dans d'autres milieux de la création quand indépendant est plutôt connu dans le monde géopolitique. Quand je parle de créateur indépendant, j'ai parfois la blague idiote : vous faites comme les corses (ou les bretons c'est selon... mais ça pourrait choquer des âmes sensibles ici :P).
Alex
studio Gobz'Ink : Arlequin (AGONE), bestYoles, CARTOM, Drôles d'étoiles et Eclipse
ShamZam
 
Message(s) : 524
Inscription : 08 Fév 2009, 22:24
Localisation : Metz

Re: [Projet] Minuit-Dix et la vente de jeux indépendants

Message par Frédéric » 12 Sep 2010, 16:48

Alex : le mot indépendant a été choisi en rapport au Rock indépendant, qui est un rock produit chez des labels en opposition à la machinerie des grands groupes de production. Donc c'est un positionnement idéologique et politique. Le cinéma d'auteur ne désigne que les films dont le réalisateur est également scénariste (bien que le terme soit souvent employé autrement), le cinéma d'art et essai, celui qui est produit non pas pour divertir, mais comme un champ de recherche philosophique ou artistique principalement.

Edit : Il existe d'ailleurs aux états-unis le festival de Sundance qui s'estampile festival du film indépendant. Le terme indépendant est ici employé pour à peu près les mêmes motifs que ceux du rock, sauf que dans le cinéma indépendant, le coût de production d'un film est souvent synonyme d'idéologie : gros budget = film à grand spectacle ; petit budget = film d'art. C'est sans doute un peu réducteur, mais souvent vrai. Mais le cinéma est un cas à part, la marge de coût de production en musique est moins intimement liée à l'idéologie du projet.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Suivant

Retour vers Publication

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 0 invité(s)

cron