Commentaires sur Romance érotique

Suivis, critiques, témoignages sur les créations ludiques et théoriques de Lionel "Nonène" Jeannerat : Animaland (jeu de rôle pour enfant) et divers projets en cours d'élaboration.
Blog

Commentaires sur Romance érotique

Message par Frédéric » 05 Juin 2009, 10:28

Ok, hop, au chaud sur mon disque dur, j'ai commencé à lire tranquillement, je te ferai des retours rapidement.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par ShamZam » 05 Juin 2009, 14:11

Quelques retours sur ma lecture très rapide (because au boulot) :
- Dans les livres de JDR j'ai jamais été trop fan de l'abus d'acronyme qui me semble trop courant. Pour un jeu érotique, ça me gêne encore plus. Donc R pour Romance... c'est dommage. Romance c'est quand même pas un mot si long à écrire/lire ! ;)
- Je trouve que l'humour n'est pas assez présent dans les textes même si tu en as déjà mis. Par exemple pour le dégagement de responsabilité en cas d'exhibitionnisme, j'aurais bien vu la matière à mettre une note d'humour. Pas de blague lourde ou salasse, juste un peu d'ironie peut-être. Celle sur le monde merveilleux des escargots est des plus appropriés j'ai trouvé par exemple. L'hermaphrodisme c'est un sujet un peu difficile, penser à en jouer c'est gênent. Là avec la fin de la proposition qui aboutit à une histoire d'escargot, ça passe tout seul voir ça donne envie d'un coups. L'exemple ouvre aussi à la possibilité de ne pas jouer forcément des humains.
- "Lorsque tout à coup, son lacet est défait et arrête sa course." => je pense qu'il faut écrire : "Lorsque tout à coup, son lacet se défait et
arrête sa course."
- "d’y résister jusqu’au bout… l’explosion en est que meilleure." => "d’y résister jusqu’au
bout… l’explosion n'en est que meilleure."
Alex
studio Gobz'Ink : Arlequin (AGONE), bestYoles, CARTOM, Drôles d'étoiles et Eclipse
ShamZam
 
Message(s) : 524
Inscription : 08 Fév 2009, 22:24
Localisation : Metz

Message par Lionel (Nonène) » 05 Juin 2009, 14:26

Merci Shamzam pour ton retour. Je n'avais pas vu l'acronyme de cette manière, je vais sérieusement enviseager de l'enlever.

Concernant l'humour, tout ceci viendra au fil des versions. Pour l'instant, je me suis dépêché de pondre une première version sans trop réfléchir aux traits d'humour et sans me creuser la tête pour en faire. Il y a également de nombreuses répétitions qu'il faudra retravailler.

Le texte est actuellement en relecture pour l'orthographe et le français. Il y a encore une flopé de fautes car une grande partie du texte est issus d'un seul et unique jet.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Message par Frédéric » 06 Juin 2009, 13:29

Ok, à chaud, rapport de lecture :
  • Je m'interroge, à la création des persos, quant aux choix des forces et faiblesses : jouer un personnage défiguré est-il enviable ? Ce la ne devrait-il pas être exceptionnel et donc davantage un choix tout à fait libre, plutôt qu'induit par une répartition de valeurs imposées (je ne sais pas si je me fais bien comprendre) ?
  • Et qu'est-ce que le savoir vient faire dans un jeu de romance érotique ? Je suis d'accord que dans l'absolu ça peut jouer sur la séduction, mais pas plus que tout ce qui constitue un être humain et qui ne se retrouve pas dans "Physique" et "Présence" (d'ailleurs je serais aussi tenté de te suggérer de trouver des termes moins "conceptuels" et plus "évocateurs").
  • Est-ce que pour toi une histoire assez proche de celle d'un film érotique ne te dérange pas (sous entendu, l'histoire on s'en fout, c'est quand qu'ils baisent ?), ou est-ce que tu préfèrerais que la romance puisse être facilement plus riche du point de vue de l'histoire ?
  • Là comme ça, je n'ai pas vérifié si c'était le cas, mais : l'échec est-il possible ? Qu'est-ce que ça apporte au jeu ?
  • Pour les caresses, je me disais qu'il existe des zones érogènes ailleurs que sur les parties "intimes", mais plus difficiles à accéder et souvent moins "radicales" dans l'effet produit. Est-ce que ça ne pose aucun problème pour la conception de ces récompenses ? (c'est purement interrogatif).
  • La récompense de la caresse est-elle pour celui qui caresse ou celui qui est caressé ? (Ou les deux ? Cette question me semble importante)
  • Finalement, le fait que ça n'aille pas vite devrait être plutôt une récompense. Pourquoi ne pas faire en sorte que les joueurs aient une prise sur le rythme de la partie ? (à moins que ce ne soit déjà le cas, mais ce n'est pas l'impression que j'ai). ça gagnera à être relatif comme emprise, plutôt qu'absolu. (C'est à dire lié aux choix des joueurs, mais soumis à un peu d'aléatoire (ou d'imprédictibilité) quand même).
  • L'effeuillage n'est-il pas trop rapide ? Une fois en sous vêtements et en train de s'embrasser, vont-ils poursuivre le JDR ? Est-ce néfaste à ton avis ?
  • Selon les pratiques du couple, proposer explicitement une fellation ou un cunnilingus, n'est-ce pas outrepasser la limite de ce qui relève des choix des joueurs ?


Voilà, sinon je trouve excellente l'idée d'utiliser un jeu pour prétexte et pourquoi pas, développer une approche autre de l'acte sexuel (plutôt que hop hop, boum boum, c'est fini !), c'est un bon concept, sans doute vendable et un excellent JDR grand public en puissance, vu que tous les sexologues sont d'accord avec ça : l'imagination joue un rôle primordial dans la sexualité (et oui, l'être humain peut atteindre l'orgasme avec seulement son imagination).
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Kco Quidam (Julien Gobin) » 07 Juin 2009, 14:07

Une possible proposition après avoir rapidement lut le texte est de changer la méthode de résolution plutôt que :

1 - Le joueur choisit un attribut
2 - Il tire des billes
3 - Si une rouge l'autre joueur dit comment le premier parvint à ses fins

Je propose :

1 - Le metteur en scène parle
2 - Le second joueur dit si cela marche ou non
3 - Alors seulement le joueur tire les billes si le second joueur à donné son consentement.


Je m'explique dans le premier cas la réussite ou l'échec est laissé à l'aléatoire, dans le second cas il y à une forme de consentement à obtenir de la part du second joueur, il faut donc le/la charmer pour obtenir les billes et pouvoir "profiter" des avantages quelles permettent. Je pense que cela irai plus dans le sens du jeu. De plus un joueur/une joueuse peut alors décider de se faire désirer, le rythme sera plus entre les mains des joueurs.
Kco Quidam (Julien Gobin)
 
Message(s) : 235
Inscription : 09 Août 2008, 22:05

Message par Lionel (Nonène) » 07 Juin 2009, 21:57

Merci pour vos retours, chers amis :

Je m'interroge, à la création des persos, quant aux choix des forces et faiblesses : jouer un personnage défiguré est-il enviable ? Ce la ne devrait-il pas être exceptionnel et donc davantage un choix tout à fait libre, plutôt qu'induit par une répartition de valeurs imposées (je ne sais pas si je me fais bien comprendre) ?


Il n'y a aucune obligation et ce choix est complètement libre. Les joueurs interprètent librement les aspects.
La répartition "imposée" d'une faiblesse et une force a pour but de faciliter l'exploration de la Romance par le couple : je ne suis pas parfait mais j'essaye de surmonter ma faiblesse, comment vais-je m'y prendre.

Et qu'est-ce que le savoir vient faire dans un jeu de romance érotique ? Je suis d'accord que dans l'absolu ça peut jouer sur la séduction, mais pas plus que tout ce qui constitue un être humain et qui ne se retrouve pas dans "Physique" et "Présence" (d'ailleurs je serais aussi tenté de te suggérer de trouver des termes moins "conceptuels" et plus "évocateurs").


Et bien le savoir est un aspect comme un autre à mon avis. Il est clair qu'il n'est pas essentiel pour le début d'un flirt.
Il n'empêche qu'il apporte beaucoup au jeu proprement dit. Lors de ma partie test, il s'est avéré que c'était lors des tentatives de séduction à l'aide de ce trait qui ont approfondit les personnages. Ce trait est également essentiel lors du 2ème acte.

Concernant les noms, ils ne sont pas forcément définitifs et je suis ouvert aux propositions.

Est-ce que pour toi une histoire assez proche de celle d'un film érotique ne te dérange pas (sous entendu, l'histoire on s'en fout, c'est quand qu'ils baisent ?), ou est-ce que tu préfèrerais que la romance puisse être facilement plus riche du point de vue de l'histoire ?


Alors en vérité, je me place entre ces deux visions :

- J'ai fixé une structure narrative assez strict qui laisse peu de liberté aux joueurs. Une Romance est assez linéaire et n'aura presque pas de rebondissement. Si en cela on considère que l'histoire est pauvre, c'est une situation totalement assumée. Un JdR PMT a une structure simple, une partie de Zombie Cinéma également, mais cet état de fait rend les partie plus vite préparées (aucune préparation pour Zombie cinema, un plan de donjon avec les monstres pour le PMT).
- La Romance n'est pas une histoire de film érotique, elle n'est pas un simple support pour baiser. La Romance est une histoire d'amour et de séduction, elle permet d'explorer en couple une histoire d'amour.

Là comme ça, je n'ai pas vérifié si c'était le cas, mais : l'échec est-il possible ? Qu'est-ce que ça apporte au jeu ?


Oui l'échec est possible et arriver régulièrement. L'échec est le rebondissement d'une Romance. C'est lorsque les personnages doivent changer de stratégie pour séduire.

Pour les caresses, je me disais qu'il existe des zones érogènes ailleurs que sur les parties "intimes", mais plus difficiles à accéder et souvent moins "radicales" dans l'effet produit. Est-ce que ça ne pose aucun problème pour la conception de ces récompenses ?


Non, les récompenses sont finalement que des excuses et la liste que j'ai donné n'est qu'indicative. De plus, tout le monde va tricher (c'est aussi l'intérêt de la chose), je considère qu'un couple sait mieux que moi ce qu'il veut faire ou ce qui lui fait plaisir.

La récompense de la caresse est-elle pour celui qui caresse ou celui qui est caressé ?


Très bonne question : en réalité, il ne s'agit pas vraiment de récompenses. Mon jeu n'a pas pour objectif de donner des gages ou d'accorder des récompenses.
Dans mon esprit, lorsqu'un joueur parvient à séduire le personnage de son partenaire dans la romance, j'exprime HJ par les caresses ce qui se passe dans la romance. Le rapprochement dans la Romance s'exprime par un rapprochement HJ.

Ainsi, si on réussit un jet, la personne séduite autorisera plus de choses à son partenaire, la glace se brise peu à peu. Donc, c'est le joueur qui a séduit qui peut caresser son partenaire.

De plus, c'est peut être personnel, mais je considère que la caresse est un plaisir autant pour celui qui la donne que celui qui la reçoit. Donc je ne m'étais pas posé la question de la même manière.

Finalement, le fait que ça n'aille pas vite devrait être plutôt une récompense. Pourquoi ne pas faire en sorte que les joueurs aient une prise sur le rythme de la partie ? (à moins que ce ne soit déjà le cas, mais ce n'est pas l'impression que j'ai). ça gagnera à être relatif comme emprise, plutôt qu'absolu. (C'est à dire lié aux choix des joueurs, mais soumis à un peu d'aléatoire (ou d'imprédictibilité) quand même).


Je n'y avais pas pensé mais je pense que la prochaine version donnera plus d'emprise aux joueurs sur la partie. Merci pour vos remarques car sans elles je n'y aurais pas pensé.

L'effeuillage n'est-il pas trop rapide ? Une fois en sous vêtements et en train de s'embrasser, vont-ils poursuivre le JDR ? Est-ce néfaste à ton avis ?


En quoi ce serait néfaste ? Le couple fait ce qu'il a envie, encore une fois je ne veux pas m'immiscer... Ce qui compte c'est qu'ils se soient amusés.
Je préfère 1000 fois cette situation que celle où à la fin de la romance il ne se passe rien et qu'ils recommence une nouvelle romance pour se passer le temps :P
Il est clair que la difficulté du jeu est également de résister à la tentation et ce même déjà à la fin du premier acte. L'effeuillage n'est pas spécialement rapide car chaque acte dure environ 5-10 minutes.

Selon les pratiques du couple, proposer explicitement une fellation ou un cunnilingus, n'est-ce pas outrepasser la limite de ce qui relève des choix des joueurs ?


Comme tu l'as dit : je propose... Et en réalité, chacun fera comme il veut. J'avais d'ailleurs l'intention de faire une feuille pour que le couple détermine lui même le tarif des points d'érotisme.

Une possible proposition après avoir rapidement lut le texte est de changer la méthode de résolution plutôt que :

1 - Le joueur choisit un attribut
2 - Il tire des billes
3 - Si une rouge l'autre joueur dit comment le premier parvint à ses fins

Je propose :

1 - Le metteur en scène parle
2 - Le second joueur dit si cela marche ou non
3 - Alors seulement le joueur tire les billes si le second joueur à donné son consentement.


Je m'explique dans le premier cas la réussite ou l'échec est laissé à l'aléatoire, dans le second cas il y à une forme de consentement à obtenir de la part du second joueur, il faut donc le/la charmer pour obtenir les billes et pouvoir "profiter" des avantages quelles permettent. Je pense que cela irai plus dans le sens du jeu. De plus un joueur/une joueuse peut alors décider de se faire désirer, le rythme sera plus entre les mains des joueurs.


L'idée générale est très bonne et je vais l'utiliser. Je trouve malgré tout très radical et c'est toujours sympa (en tout cas, c'est ce que j'ai pu constaté à ma partie teste) d'avoir un peu d'aléatoire dans la Romance. Ca force à improviser.

Je pense que je vais utiliser une autres solution : la difficulté de réussite sera fixé par le joueur séduit.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Message par Frédéric » 07 Juin 2009, 22:05

Je trouve l'idée de la feuille à partir de laquelle le couple choisit lui-même le tarif des points d'érotisme excellente !
(Et bien sûr, tu pourrais proposer des exemples, mais je suis sûr que c'était déjà ton intention) ;)
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Frédéric » 08 Juil 2009, 15:57

Ok, j'ai lu la version 2.
Je pense que les ajouts sont très bien.

J'ai quelques intuitions, mais je pense que je ne pourrai vraiment en parler que quand j'aurai testé le jeu...

Juste un truc : ce conseil me semblent un brin superflu : l'idée qu'il faille se mettre d'accord si on veut jouer une romance homosexuelle, par exemple, je pense que les joueurs règleront ça d'eux-mêmes.

Et sinon, choisis un jaune plus foncé, comme celui d'Animaland pour le texte de cette couleur, sur mon écran, je pensais que tu avais enlevé le savoir de la liste des compétences et je n'ai ensuite pas compris qu'il revienne, avant de me rendre compte juste que le jaune de la typo est tellement clair que je n'avais pas vu le mot...
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Lionel (Nonène) » 14 Juil 2009, 20:04

Oui, testez mon jeu : y a bon !!!

Je garde la remarque sur la couleur et je modifierai ça dès que j'aurai le temps.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Message par Nocker (Guillaume) » 05 Août 2009, 12:08

Une question innocente :
Je viens de découvrir Breaking the Ice, de Black and Green Games. C'est une influence ou une coincidence que ce soit si proche (le côté érotique IRL en moins) ?
Le meilleur conseil aux rolistes, par John Wick.
Nocker (Guillaume)
 
Message(s) : 169
Inscription : 08 Juil 2009, 17:01
Localisation : Sceaux (92)

Message par Lionel (Nonène) » 05 Août 2009, 19:48

L'influence n'est en aucun cas direct pour une bonne raison : je n'ai jamais lu ou joué à ce jeu.

Par contre, des amis ont joué et m'ont vaguement parlé de ce jeu. Je connais les grandes lignes du jeu mais je ne m'y suis pas spécialement intéressé (à tort peut-être).

Ainsi, lorsque j'ai commencé à écrire Romance érotique, l'idée provient d'une idée lancée ici-même sur Silentdrift : http://www.silentdrift.net/forum/viewtopic.php?t=1708

Ma principale inspiration est ma petite amie et les discussions sur l'oreiller que l'on a. Le jeu fonctionne selon ce principe (du moins, essaye de s'en approcher). C'était également le meilleur moyen de jouer avec elle et j'ai écrit avant tout ce jeu pour nous deux.

Concernant la narration de séduction, peut-être que Breaking the Ice et ce que l'on m'avait brièvement raconté m'a inconsciemment influencé. En fait, si j'ai choisi ce thème narratif précisément, c'était pour avoir une histoire érotique et excitant, ET non vulgaire pour plaire à mon couple.

Je n'exclue pas d'essayer Breaking the Ice par curiosité et je m'amuserais sans doute des similitudes.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16


Retour vers Nonène Prod

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 0 invité(s)

cron