[Démiurges] Test avec le canevas Chrysalide

Rapports de parties de test, que vous soyez l'auteur du jeu ou non ! Les tests sont cruciaux, donnez-vous à cœur joie !
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Démiurges] Test avec le canevas Chrysalide

Message par Fabien | L'Alcyon » 23 Mars 2013, 04:24

Guillaume, Fabien (Chams), Daniel et moi avons testé Démiurges de Frédéric, qui est en dernière phase de test.

J'ai bien potassé les règles afin de m'assurer de bien respecter les règles et j'ai le sentiment d'y être parvenu.

J'ai choisi d'utiliser le canevas Chrysalide d'une part parce qu'il me semblait le plus clair à jouer, d'autre part parce que j'ai un attachement sentimental avec lui: c'est grâce à lui que j'ai découvert Démiurges et c'est en y jouant que j'ai découvert la formidable liberté que permettent les jeux de rôle à narration partagée.
J'ai un peu modifié le canevas parce que je ne comprenais pas comment Aléthéia pouvait s'en sortir. J'ai décidé qu'elle n'avait pas subi le lavage de cerveau de Hawkins, mais qu'il avait essayé de le faire sur un domestique.

De manière générale, plusieurs d'entre nous étaient très fatigués et cela s'en est ressenti dans la partie.

Personnages
Le but commun était d'arrêter Médusa, une criminelle qui a répandu volontairement la maladie de la pierre (coïncidence avec le canevas !).

Guillaume a créé Pandora, une psychomètre (Mémoire 1, Comportement 3) de 15 ans, que ses parents ont toujours considéré comme une moins que rien et qui veut leur prouver sa valeur en arrêtant ce criminel.
Fabien (Chams) a créé Eurydice, la soeur jumelle de Pandora, également psychomètre (Assimilation 4) aveugle et atteinte de la maladie de pierre.
Daniel a créé Persée, le grand frère de Pandora et Eurydice, arithmancien (Electricité 4) de 19 ans. Il a été l'amant de Médusa qui l'a manipulé pour mettre au point la maladie de la pierre. C'est un enquêteur plaçant la justice au-dessus du bonheur.

La création de personnage nous a pris environ 1h et demi.

Déroulement de la partie
Dans un premier temps, je demande aux joueurs de décrire l'initiation de leurs personnages par une démonstration de leurs pouvoirs, ce qui n'est pas dans les règles mais qui me semblait sympa. Après un peu de recherche, chacun y parvient.
Je lance la première révélation ensuite: le cusinier Victor est retrouvé tétanisé en train de faire la vaisselle par Persée. Daniel joue le conflit pour le soigner et y parvient. Victor raconte qu'il a été agressé par Hawkins (sans qu'il comprenne comment).
Persée confronte Hawkins qui avoue 1. être un psychomètre, 2. rechercher activement un réceptacle pour le transfert de l'âme de Pavel.
Persée exige alors de Hawkins qu'il se rende à la justice (pour avoir agressé et tenté d'annihiler l'âme d'un être humain), lequel refuse tant qu'il n'aura pas trouvé un remède à la maladie de Pavel. Eurydice intervient pour contrer Persée en argant qu'il lui est bien facile d'agir ainsi, lui qui n'est pas atteint du mal. Persée fait un compromis et finit par proposer à Hawkins de ne se rendre que dans une semaine, lequel accepte (pas de conflit).
Les PJs demandent à Pavel s'il n'a pas cherché un remède du côté de l'alchimie et d'Aletheia. A ces mots, Hawkins sort en claquant la porte de fureur.
Pavel se révèle alors aux PJs dans sa réalité: un amas de chairs transmuté au manoir dans le grenier à cause de l'erreur d'Aletheia.
Les PJs se réunissent dehors (là où Pavel ne peut les entendre) pour en discuter. Ils sont rejoints par Hawkins qui leur révèle qu'Aletheia n'a pu sauver sa femme qu'il a dû tuer lui-même.
Les PJs jouent un conflit contre Hawkins pour le convaincre d'arrêter de vouloir transmuter Pavel, ils sont convaincus de pouvoir trouver une solution prochainement. Ils gagnent le conflit.

On a arrêté là par manque de temps et par lassitude. On a joué la fiction pendant environ 1h et demi.

Commentaires
Globalement cette partie a été très insatisfaisante, je vais essayer d'expliquer pourquoi de mon point de vue (les autres ajouteront leurs propres critiques).
Je crois que j'ai vraiment un problème avec le Canevas tel qu'il est (sans savoir s'il s'agit du Canevas en général ou de ce Canevas-là en particulier). Je ne suis pas arrivé à comprendre comment il devait générer du dilemme. Les relations des personnages (un peu forcées) aux PNJs principaux ne suffisaient pas à leur faire prendre une position solide dans les conflits. Je crois que les joueurs avaient surtout envie de se barrer et de se mettre à la recherche de Médusa, c'est-à-dire le but qu'ils s'étaient choisi eux-mêmes. J'avais l'impression de jouer mes PNJs les uns face aux autres sans que les PJs ne prennent réellement partie pour l'un ou l'autre, ou même n'entrent dans les conflits qui existaient.
Plus précisément, j'avais notamment un problème avec les révélations où j'avais parfois l'impression de me retrouver dans les bottes d'un meneur de jeu traditionnel faisant avancer l'histoire de lui-même. Je ne voyais pas comment intéresser les joueurs et impliquer les personnages.
Je ne comprenais pas d'où devaient naître les dilemmes en fait.

Les deux conflits que nous avons joué me semblaient manquer singulièrement de force. Peut-être est-ce parce que nous ne parvenions pas à trouver d'enjeux fictionnels solides. Leur rapidité m'a aussi un peu surpris.

Une dernière petite chose, à la création de personnage il m'a semblé étrange de définir le drame personnel avant le but commun. En fin de compte, ce que nous avons fait concrètement a été de définir le but commun puis d'en faire découler le drame personnel de chaque personnage ensuite.

Tout ceci est à nuancer par une fatigue partagée par tous (même si certains l'étaient plus que d'autres) qui a ralenti notre capacité de jouer et d'imaginer et ne nous a pas permis de profiter pleinement du jeu, ou en tout cas d'être assez ouverts pour en comprendre les possibilités.

Voilà Fred, je suis désolé de t'apporter à nouveau une mauvaise expérience sur Démiurges, décidemment ça devient une manie chez moi. J'en suis vraiment navré étant donné le passif que j'ai pour ce jeu et tout le travail que tu y fournis, j'espère que ça ne remet pas en cause ta motivation. :-(
Je reste à ta disposition pour éclaircir ce qui s'est passé et j'invite les autres participants à compléter ce rapport de partie de leurs commentaires et critiques.
Monostatos, jeu de rôle héroïque et mystique : site de L'Alcyon et page Facebook
Ma sélection de jdr indépendants à essayer

Le forum de L'Alcyon a déménagé sur Les Ateliers Imaginaires !
Fabien | L'Alcyon
 
Message(s) : 533
Inscription : 29 Août 2009, 15:15
Localisation : Paris

Re: [Démiurges] Test avec le canevas Chrysalide

Message par Frédéric » 23 Mars 2013, 15:49

Merci Fabien de ce retour. J'ai l'impression qu'il y a un problème récurrent dans les playtests. Clairement, chez nous, le fait de tisser des relations avec les PNJ suffit amplement à créer tout ce qu'il vous a manqué : de l'attachement aux PNJ et éventuellement (mais ce n'est pas grave si ça ne domine pas la partie) du dilemme.
Pourquoi ça tourne chez nous et pas chez vous ? Si je regarde les points problématiques, je crois que le manque d'attachement aux PNJ est vraiment le problème. Qu'en dites vous ? Fabien, toi qui as joué ce Canevas qui a très bien marché quand tu étais joueur, pourquoi ça a foiré ici ?
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Démiurges] Test avec le canevas Chrysalide

Message par Frédéric » 23 Mars 2013, 16:36

J'y pense,
dans le Canevas tel que présenté dans le PDF, Hawkins lave le cerveau du cuisinier (ou autre) parce qu'il l'a vu psychométrer Aléthéia. Si je comprends bien, dans votre partie, Hawkins a lavé le cerveau du cuisinier pour qu'il devienne un réceptacle pour l'âme de Pavel. Du coup, il manque une étape dans la compréhension de la situation :
- Un membre du personnel de maison est tétanisé --> on découvre qu'il a été mis dans cet état par Hawkins --> parce qu'il a fait un truc bizarre à Aléthéia --> pour sauver son ami Pavel car il est mourant et qu'il a fusionné son corps avec son manoir.
Là vous avez fait une grande flèche de la première à la dernière étape.
Mais j'ai le sentiment que ce n'est pas le principal problème de votre partie.
Je t'avoue que je ne comprends pas ce qui cloche. À notre table, toutes les parties fonctionnent super bien, y compris quand je ne suis pas MJ. J'aimerais comprendre pourquoi sur plusieurs tables de test ça n'a pas fonctionné, surtout à votre table où un jeu comme Dogs tourne très bien.
J'aimerais avoir le point de vue de Guillaume, Chams et Daniel à ce sujet.

SInon, demander en intro aux joueurs de raconter l'entraînement aux médiums des PJ, c'est écrit dans les règles. ;)
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: [Démiurges] Test avec le canevas Chrysalide

Message par Fabien | L'Alcyon » 24 Mars 2013, 00:01

Je crois que tu as raison: le problème principal venait de ce que les relations de PJs à PNJs (qui pourtant existaient bien) n'étaient pas assez prises en compte, n'avaient pas une importance assez grande pour les joueurs. Il me semble que ces joueurs farouchement indépendants - si tu me permets le jeu de mot - ont été gênés par le fait que ces relations soient fortement contraintes (il faut qu'elles existent et en plus il faut qu'elles soient positives) et à partir de ce moment-là ont eu du mal à « y croire ». Guillaume, Daniel, Fabien (Chams), qu'en pensez-vous ?
C'est d'autant plus dommage qu'à la création du groupe ils ont créé des personnages aux problématiques pourtant proches de celles du Canevas.
Monostatos, jeu de rôle héroïque et mystique : site de L'Alcyon et page Facebook
Ma sélection de jdr indépendants à essayer

Le forum de L'Alcyon a déménagé sur Les Ateliers Imaginaires !
Fabien | L'Alcyon
 
Message(s) : 533
Inscription : 29 Août 2009, 15:15
Localisation : Paris

Re: [Démiurges] Test avec le canevas Chrysalide

Message par Frédéric » 25 Mars 2013, 03:14

Donc, si c'est bien ça le problème, je vois trois choses :
- soit j'ai mal expliqué dans le texte du jeu comment rendre les relations suffisamment importantes pour les joueurs
- soit le jeu manque de quelque chose pour que les joueurs soient intéressés à coup sûr (au lieu de faire un monologue d'entraînement avant de jouer, faire un monologue d'une scène passée avec sa relation ?)
- soit les relations ne sont pas un prétexte suffisant pour agir pour Guillaume et/ou Chams et/ou Daniel auquel cas, le jeu n'est pas fait pour vous (Pour Gaël, Jérôme ou moi, par exemple, c'est un prétexte tout à fait valable et intéressant que l'on est prêt à suivre et à défendre et qui fonctionne bien pour nous en l'état actuel du jeu).
Fabien, je me souviens très bien de ta réaction en découvrant que ton mentor était mourant quand on y a joué il y a quelques années : tu lui as proposé de partager ton propre corps pour le sauver, ce moment était d'une intensité dramatique folle. Et pourtant, je pense que le jeu permettait moins que maintenant de faire exister la relation et de laisser les joueurs la choisir, puisque Pavel n'est apparu qu'à la fin de la partie et c'est moi, MJ, qui t'avais imposé la relation.

Je suis tout à fait prêt à entendre que le problème puisse venir d'un des deux premiers points. Et dans ce cas, j'aimerais qu'on cherche ce qui aurait permis à la partie de mieux fonctionner.

Pour ce qui est du fait que les relations sont un peu "forcées", j'ai du mal à comprendre : n'est-ce pas normal d'avoir une relation avec un mentor qui nous a enseigné nos pouvoirs pendant 5 ans ?
Ainsi qu'avec les autres enseignants que l'on a eus ou avec nos condisciples ? (Il n'y a pas de Condisciples PNJ dans ce Canevas il me semble).
Pour le fait que la relation doit être positive, la règle dit plus précisément que ça doit être plutôt positif, mais que ça peut être conflictuel (comme un enfant et son parent, ou un prof et son élève par exemple : de la rébellion, des désaccords, malgré le fait qu'on tient l'un à l'autre), mais pas d'animosité. Ça laisse un champ très large. Pour mon PJ de la partie que l'on a jouée avec Jérôme (Schultz) comme MJ, il se sentait plus proche de son mentor que de ses propres parents. On peut aussi imaginer que le PJ ait de l’affection pour son mentor mais qu'il déteste son mode de vie ou ses idées. Comme il peut éprouver de l'admiration, le défendre de manière inconditionnelle etc. Donc je trouve à la fois que créer ces Liens tombe sous le sens et qu'en plus on a une très grande marge de manœuvre.

Normalement, la phase de Réunion sert à mettre en scène les relations des PNJ avec les PJ (et des PJ entre-eux). Il y a peut-être encore un peu de travail pour que cette scène remplisse complètement son office...
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers


Retour vers Banc d'essai

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Exabot [Bot] et 2 invité(s)

cron