Commentaires sur Animaland 1ère version

Suivis, critiques, témoignages sur les créations ludiques et théoriques de Lionel "Nonène" Jeannerat : Animaland (jeu de rôle pour enfant) et divers projets en cours d'élaboration.
Blog

Message par Lionel (Nonène) » 06 Avr 2008, 11:54

Oui évidemment, les adultes sont invités à faire mimer les enfants mais ça peut vite devenir le bordel. Ce n'est pas au jeu de fixer des règles à ce niveau mais plutôt à l'adulte MJ de gérer.

Pourtant je pense que c'est la moins compliquer pour des enfants.
Tu leurs raconte une histoire et tu leurs demande comment ils veulent que cela se deroule.

Par exemple

Citation:
Tu arrive dans une foret ou la un vilain monstre apparait. A ton avis qu'est ce qu'il faudrais faire ?
Ben moi je sortirais mon épée et ensuite je turais le vilain monstre et comme ca je sauverais la foret, ainsi que les gentils animaux


C'est bel et bien le cas, les enfants doivent décrire leurs actions (comme dans tous les JdR) par contre la réussite automatique pose problème :
- Ca ne pousse pas à la créativité ("tu fais quoi ?" "Je tue le monstre"). Les enfants ne chercheront pas plus loin.
- Le système d'entraide est central et ne peut être mis en place uniquement avec un système de résolution.
- Le système de résolution doit pousser à la créativité (Intégrer tous les personnages-enfants au plan = entraide, intégrer des amis au plan, etc.) Il faut donc donner un "bonus" de résolution à la créativité.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Message par Frédéric » 06 Avr 2008, 12:15

Ca me parait assez convainquant, pour ma part je ne suis pas effrayé par les dés, mais je crois que le mieux, c'est de faire des play-tests pour vérifier tout cela (je sais que ce n'est pas évident quand on n'a pas de gosses sous la main, mais ça me semble nécessaire) et pour éviter de débattre sur 15 pages autour de simple spéculation ;)
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Message par Chimère (flavie garnier) » 08 Avr 2008, 19:58

Salut comme sens l'avait dit j'ai lu ton jeu. Je travaille avec des enfants et l'une de mes spécialisations est le conte, du coup voilà c'est juste pour dire que je ne pense pas la même chose que sens des contes.
Tout d'abord comme tout le monde bravo, non seulement ça fait plaisir de voir quelqu'un faire un jeu pour les enfants, tout comme quiconque mérite des félicitations pour écrire un jeu , et surtout pour oser le confronter au public.
Donc, en gros je suis d'accord avec de nombreuses choses qui ont été dites. Ton univers est sympa, le système de dés (mais tu l'as dit toi même) me semble un peu étrange dans un jeu comme le tien.
Tu as fait testé ton jeu par des enfants et tant mieux. d'après ce que tu dis, il as plutot bien fonctionné, et j'en suis contente. Comme toi je pense que les enfants peuvent(et doivent?) faire du jeu de rôle.
A lire ton jeu, je pense en effet qu'il est destiné à un public assez jeune pour de nombreuses raisons.
Cependant j'aimerais faire quelques petites remarques et c'est jamais facile. Je me demande un peu pourquoi tu effacesles grands méchants de ton jeu. Le principe même du conte (et même selon le schéma actantiel de propp), le rôle des personnages est de posséder un trait poussé à son maximum.
Du coup, les méchants des contes sont un peu les pires ordures qu'on ait jamais vu. de plus, pourquoi rendre l'univers d'animland immuable? Tu empèches par là même les enfants de devenir les grands héros de l'univers, et de bouter les méchants hors des terres des gentils(si tu m'excuse cet aspect manichéen). Les enfants lisent de nombreuses choses, de la petite fille aux alumettes en passant par des polars, et leur personnages préférés sont le héros(pour l'identification) et le méchant(la sorcière).
Bref, j'ai déjà beaucoup écrit, mais comme tpouss, je crois que tu as calé une vision d'adulte sur un monde pour enfants, ce qui explique aussi que le maître de jeu ne soit jamais un enfant(et que l'un de tes scénar recèle la "menace"du psychologue, qui pourtant comprendra que l'enfant passe toujours par l'imaginaire pour se construire ). mais comme tu l'as dit, tu veux en faire un jeu familial, du coup pourquoi pas. En tout cas ça reste un bonne chose, et le coup des masques est génial!!!!
Chimère (flavie garnier)
 
Message(s) : 25
Inscription : 14 Déc 2007, 23:04

Message par Lionel (Nonène) » 08 Avr 2008, 23:14

Tout d'abord, un grand merci à toi de t'intéresser à mon travail. Ensuite je vais répondre du mieux que je peux à tes remarques.

Je me demande un peu pourquoi tu effacesles grands méchants de ton jeu. Le principe même du conte (et même selon le schéma actantiel de propp), le rôle des personnages est de posséder un trait poussé à son maximum.
Du coup, les méchants des contes sont un peu les pires ordures qu'on ait jamais vu. de plus, pourquoi rendre l'univers d'animland immuable? Tu empèches par là même les enfants de devenir les grands héros de l'univers, et de bouter les méchants hors des terres des gentils(si tu m'excuse cet aspect manichéen). Les enfants lisent de nombreuses choses, de la petite fille aux alumettes en passant par des polars, et leur personnages préférés sont le héros(pour l'identification) et le méchant(la sorcière).


Concernant les grands méchants, je comprends ta remarque mais il faut que je t'explique mes raisons. Je ne cherche pas à supprimer les "grands méchants" de mon jeu mais plutôt laisser les enfants les choisir, ils se doivent se construire au fil des aventures. C'est pour cette raison que je ne fixe pas de croquemitaine du jeu dès le départ. La sorcière Mélusine ou les arbres animés du scénario peuvent en devenir un mais pas nécessairement...
Je viens de terminer ma lecture de Propp et je dois avouer que j'ai été conforté dans cet avis. Notamment sur le fait que le même personnage (diable, sorcière, etc.) peut devenir un donateur allié dans un conte alors qu'il est le grand méchant dans un autre. Aucun personnage est totalement déterminé à être forcément un méchant.

Ensuite concernant l'immuabilité, je crois avoir mal fait passé mon message, mon idée. Il ne s'agit pas d'une immuabilité de la situation globale (sociale, politique, etc.) dont il s'agit mais d'une immuabilité de situation personnels : on ne vieillit pas, on reste dans le fond ce que l'on est, etc.
Bien entendu que les enfants sont destiné à devenir les grands héros du monde des animaux !!! Ils remporteront de nombreuses victoires qui leur donneront un prestige de plus en plus grand (de plus en plus d'amis, qui deviendront dans la deuxième version les "auxilaires magiques" de Propp, sauf qu'ils ne sont pas tous magiques).

Je garde toutes tes remarques en réserve car elles sont pertinentes et montre que je dois encore améliorer la communication de ma vision.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Précédent

Retour vers Nonène Prod

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité

cron