Le jeu d'echec et Sens.

La lutte contre Sens a commencé! Rejoins la Résistance!
Blog | Site | Podcast

Message par shurat(Brian.G) » 31 Mars 2009, 15:22

ATTENTION POSSIBLE SPOILER

Bon j'ai pas lu les bouquins mais l'idée des échecs à évolué dans ma tête et voilà ce qu'il en ressort:

On peut distinguer 2 types de personnes:
-Les joueurs, des membres actif qui déplace les pions sur le grand échiquier qu'est le monde de Sens
-Les pions, agissant directement ou indirectement sous les ordres des joueurs

On distingue aussi pour l'instant 2 cotés:
-L'humanité avec les Bugs aider de Soren
-Myphos et son empire

A noter que je ne dis pas qui sont les gentils et qui sont les méchants car dans une partie d'échec il n'y en a pas. Ce qui veut dire que peut être que Myphos agit dans l'intérêt de l'humanité.

On peut aussi distinguer des rangs:
-Roi, Reine:les représentant les plus puissant de chaque coté(exemple: Soren).
-Tour: Ce sont qui échappent un peux à certaines règles,ils sont joueurs ET pion. Ils agissent généralement comme des garde-fous.
-Fous et cavalier: Ce sont des pions bien meilleurs que les Pions(exemple: Les Bugs)
-Pions: Les simples humains, les moutons.

On remarquera comme je le dis plus haut que tout n'est pas bien définie, certaines limites sont floues et la possibilités d'une troisième force n'est pas à exclure.

Voilà dites moi ce que vous en pensez.
shurat(Brian.G)
 
Message(s) : 13
Inscription : 12 Juin 2008, 21:40

Message par edophoenix » 02 Avr 2009, 13:21

_
Rhôôôôô !! J'aime un sujet comme ça !!!! =D ^^ ^^ =D

Concernant les camps en présence, il s'agirait, selon moi de :

Dans le jeu :
deux possibilités selon les différentes interventions de rom' et des autres dans ce forum :
  • soit le MJ contre Sens ( dans ce cas les joueurs sont des pièces maîtresses du jeu, je dirais qu'ils sont les fous et les cavaliers, qui sont les pièces les plus perturbantes du jeu - hormis la reine (?) )
  • soit Sens et le MJ ( alliés ) contre les joueurs ( qui sont, dans ce cas, une sorte de "joueur collectif" )


Dans le méta-jeu ( le jeu dans le jeu ! ) :
Soren Sollipsis ( et la Résistance ? A moins que les membres de la Résistance ne soient les Pions, et les Bugs les pièces, en particulier Fous et Cavaliers - pour la même raison que plus haut ! - ? ) contre Myphos Quadrilla ( je suis plus sûr de l'orthographe de Quadrilla, en ce qui concerne le nom de Myphos ? )




shurat(Brian.G) a écrit :A noter que je ne dis pas qui sont les gentils et qui sont les méchants car dans une partie d'échec il n'y en a pas. Ce qui veut dire que peut être que Myphos agit dans l'intérêt de l'humanité.


J'adhère entièrement !!

shurat(Brian.G) a écrit :On peut aussi distinguer des rangs:
-Roi, Reine:les représentant les plus puissant de chaque coté(exemple: Soren).
-Tour: Ce sont qui échappent un peux à certaines règles,ils sont joueurs ET pion. Ils agissent généralement comme des garde-fous.
-Fous et cavalier: Ce sont des pions bien meilleurs que les Pions(exemple: Les Bugs)
-Pions: Les simples humains, les moutons.
(...)


Je suis d'accord également avec ces suggestions, qui offre une possibilité alternative à celle que j'ai suggérée à ta suite...
"Le Paradis, c'est un roman devant un bon feu ! " - Théophile GAUTHIER.
"Toute notre dignité consiste donc en la pensée " - B. PASCAL, Pensées.
"Si le monde n'a absolument aucun sens, qu'est-ce qui nous empêche d'en inventer un?" - Lewis Caroll, Alice au pays des Merveilles.
"Vouloir nous Brûle, et Pouvoir nous Détruit" - H. de Balzac, La Peau de Chagrin.


La ludologie, c'est bon, mangez-en !
edophoenix
 
Message(s) : 759
Inscription : 01 Jan 2008, 22:31

Message par shurat(Brian.G) » 02 Avr 2009, 16:16

En fait je me suis tromper les cavaliers sont les bugs et les fous sont les quadrilla.

Après, ce que j'ai écrit ne doit pas être prit forcément au pied de la lettre.
Sans trop m'avancer je pense que c'est un aspect majeur de Sens.

A noter que j'ai fait ce post notamment en cohérence avec mon BG(mon perso est une Tour pour rapelle, mais aussi un joueur).

De plus je pense qu'il y a des représentant de chaque rune.

Et un truc qui pourrait être drole c'est que si de tel représentant de l'essence des runes exitaient c'est qu'il puisse donner une partie de l'essence de la rune à des "élu"(moyennant certain désavantages).
shurat(Brian.G)
 
Message(s) : 13
Inscription : 12 Juin 2008, 21:40

Message par edophoenix » 02 Avr 2009, 17:28

hum... Là, je suis pas sûr que ce soit judicieux : si un "élu" reçoit l'essence d'une Rune, ça va déséquilibrer le jeu, puisqu'il y aura un PJ potentiellement plus puissant que les autres ; ce qui entraînera l'envie des autres joueur ( et une certaine iniquité dans le choix que fera le MJ pour le perso d'un joueur : pourquoi pas un autre ? )

spoil inside ! a écrit : Et, au niveau de la fiction ( du BG ) ça ne me semble pas correspondre : Sollipsis, par exemple, qui est l'essence d'une rune, n'a pas accordé de pouvoir à autrui. J'ai eu l'impression que, plus qu'un pouvoir, être l'essence d'une Rune est un destin, dans ce sens où le personnage porteur de l'essence a une attitude, un tempérament et un comportement aligné parfaitement sur la valeur que représente sa Rune, et ne peut ni s'en écarter, ni même désirer simplement le faire.

Pour ce qui suit, j'extrapole, mais il m'est apparu à la lecture qu'en fait la rune ( ou son essence ) représente l'âme du personnage qui l'incarne : et tu ne peux pas plus découper ton âme en deux que la partager avec un autre : imagines un individu dans lequel cohabiterait deux âmes ? Il deviendrait fou ! Il ne saurait plus qui il est !


2e edit a écrit :J'en profite, parce que ça se rattache au sujet et que cela pourrait nourrir la réflexion, pour vous renvoyer à un de mes articles de ludologie où je parle justement des échecs...
Je m'aperçois d'ailleurs, fait amusant ( coïncidence ou destin ? ) que je l'ai publié le même jour que le premier post de shurat dans ce thread !

Il y a peut-être un parallèle à faire entre les déplacements dans la "matrice" (nyark ! nyark ! ) de l'Ombre-monde et la notion de vecteur translatif ( ou translationnel ? je ne sais pas..! ) : un peu sur le même principe que les réflecteurs ou les moteurs vectoriels de la SF... ou leur pendant (philosophique ? enfin, en tout cas physique) lorsqu'on parle d'ubiquité au niveau quantique, ou lorsque l'on parle de la dualité onde/corpuscule, ou encore de l'alignement de deux particules jumelles.
"Le Paradis, c'est un roman devant un bon feu ! " - Théophile GAUTHIER.
"Toute notre dignité consiste donc en la pensée " - B. PASCAL, Pensées.
"Si le monde n'a absolument aucun sens, qu'est-ce qui nous empêche d'en inventer un?" - Lewis Caroll, Alice au pays des Merveilles.
"Vouloir nous Brûle, et Pouvoir nous Détruit" - H. de Balzac, La Peau de Chagrin.


La ludologie, c'est bon, mangez-en !
edophoenix
 
Message(s) : 759
Inscription : 01 Jan 2008, 22:31

Message par Romaric Briand » 03 Avr 2009, 16:39

Hello les gars !
Dans "Sens Renaissance : Ombre-Monde." P 137 j'en parle un petit peu.
Les échecs sont un bon exemple d'univers dans lequel seule la Rune de Cosmo intervient. Les métaphores dans Sens, au sujet des échecs sont un peu classiques c'est pas de la grande littérature non plus. ^^
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
http://leblogdesens.blogspot.com/
http://sens.hexalogie.free.fr/
Romaric Briand
 
Message(s) : 2318
Inscription : 22 Oct 2006, 16:37
Localisation : Saint Malo

Message par edophoenix » 04 Avr 2009, 15:57

Oui, en effet ! Avec les carapaces... Je ne m'en souvenais plus... Ca me fait penser qu'il faudra me décider à le commander en bouquin, un de ces jours :-° Mais j'ai tellement de trucs sur le feu en ce moment ( entre les concours et les stages d'anim...)

Je pense que Cosmo n'est pas la seule Rune qui peut être impliquée... Il peut y avoir la Création ( pour élaborer une stratégie originale ), et, peut-être, le Chaos, si on veut jouer de manière imprévisible (quoique là, c'est plutôt tiré "par les cheveux", je le reconnait ! )

Pour moi, je crois que la meilleure allégorie avec les échecs que j'ai trouvé dans Sens : Renaissance, c'est le fait que les immortels se battent par troupes interposées, un peu comme s'ils manipulaient les gens comme des pions et des pièces (Sollipsis tout comme Myphos donne cette impression là : bien que la première aie des scrupules, elle semble tout de même considérer certaines personnes comme "sacrifiables", comme pour faire un Gambit )...

Et pour moi, il y là un parallèle avec la lutte de Sens contre le MJ (bien que tu considères le MJ comme un Sens, je l'ai toujours un peu perçu comme un antagoniste, une sorte de Contre-Sens, mais qui serait lui-même despotique quelque part. Un peu comme deux dictateurs se faisant la guerre pour le contrôle d'un pays, chaque "Epreuve" étant en fait une révolution au cours de laquelle chacun cherche à renverser l'autre..! En fait, une lutte entre deux logiques antagonistes. C'est-à-dire que, d'après la façon dont je perçois le jeu, aucun des deux parties n'est préférable aux joueurs : ils sont manipulés autant par Sens que par le MJ, leur liberté et la fin du jeu intervenant quand ils comprennent cela et donc, quand ils s'affranchissent à la fois de Sens et du MJ ! )

Aussi, le MJ ferait une sorte de partie d'échecs contre Sens, en utilisant les joueurs comme des pions - tout comme Sollipsis utilise les Bugs comme des pièces maîtresses contre Myphos Quadria.

shurat(Brian.G) a écrit : En fait je me suis tromper les cavaliers sont les bugs et les fous sont les quadrilla.

Je viens de penser à autre chose :
les Quadrillas ne peuvent pas être des fous, car les fous ne peuvent pas se déplacer sur toutes les cases : mais seulement sur la couleur de la case où ils sont placés ( les diagonales étant constituées de cases de même couleur ! )
Or, les Quadrillas peuvent aussi bien se déplacer dans la "Réalité" que dans l'Ombre-Monde. De plus, ils peuvent carrément utiliser leur ombres-pouvoirs dans la "Réalité", alors que les Bugs, eux, ne peuvent le faire que dans l'Ombre-Monde !

Je dirais que les Quadrillas sont des Tours, les Bugs des Cavaliers ( parce qu'il s'agit de la pièce la plus imprévisible ), les immortels seraient soit les Tours, soit les Reines, et les Runes qu'ils représentent seraient les Rois...
Les pions seraient les soldats de la Résistance ou de l'Omicron.

Qu'en penses-tu ?
"Le Paradis, c'est un roman devant un bon feu ! " - Théophile GAUTHIER.
"Toute notre dignité consiste donc en la pensée " - B. PASCAL, Pensées.
"Si le monde n'a absolument aucun sens, qu'est-ce qui nous empêche d'en inventer un?" - Lewis Caroll, Alice au pays des Merveilles.
"Vouloir nous Brûle, et Pouvoir nous Détruit" - H. de Balzac, La Peau de Chagrin.


La ludologie, c'est bon, mangez-en !
edophoenix
 
Message(s) : 759
Inscription : 01 Jan 2008, 22:31

Message par Romaric Briand » 08 Avr 2009, 19:20

J'ai toujours vu le combat de Soren et de Myphos comme une partie d'echec mais je dois bien reconnaitre n'avoir jamais développée la métaphore à ce point. La seule chose que je me suis dit c'est :
Les joueurs sont les Immortels les Pions sont les PJ et les PNJ.
Maintenant Ed si tu veux pousser le concept tu pourras le faire dans tes parties. L'univers permet de s'en donner à coeur joie !
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
http://leblogdesens.blogspot.com/
http://sens.hexalogie.free.fr/
Romaric Briand
 
Message(s) : 2318
Inscription : 22 Oct 2006, 16:37
Localisation : Saint Malo

Re: Le jeu d'echec et Sens.

Message par Aleksi » 16 Avr 2013, 00:32

Je dirai juste que résumer tout ça à une partie d'échecs me pose un problème majeur : il y a plus de deux camps dans Sens. >.<
Aleksi
 
Message(s) : 130
Inscription : 06 Fév 2011, 01:03

Re: Le jeu d'echec et Sens.

Message par Kasagh (Emmanuel) » 16 Avr 2013, 19:26

Cela fait bien longtemps que je ne suis pas intervenu sur ce forum mais je viens toujours y jeter un oeil régulièrement.

Ayant jouait pendant 12 ans en compétition aux échec (Je faisais partie de la moyenne des joueurs de compétition), je me permet de donner mon avis.

En ce qui concerne la représentation des runes dans le jeu: toutes les runes ne sont pas représentait. En l'occurence celle du chaos n'en fait pas partie. Dés que l'on commence la compétition on comprend une chose: jouer de façon imprévisible=erreur souvent sanctionné par l'adversaire.
Celle de vie et de mort par contre y sont clairement présente puisque l'on cherchera toujours à préserver son roi et à abattre celui de l'adversaire. Les différentes stratégies utiliser vont souvent dans ce sens.
D'ailleurs puisque l'on parle de stratégie, oui la rune de cosmos est majoritaire dans ce jeu.
En ce qui concerne la rune de création, je pense qu'elle est présente et intimement lié à la rune de cosmo dans le cadre de ce jeu. Les joueurs de haut niveau recherche constamment de nouvelle stratégie exploitable (aprés tout au vue de tout les mouvements disponibles on est loin d'avoir encore exploré tout les possibilités possible en terme de positions). la majorité sont réfuté mais il arrive que certaine fasse mouche (exemple du gambit dame créer au début du siécle dernier où le principe est de sacrifier un pion pour prendre l'avantage du centre)
Pour la rune de néant, là comme ça je ne voie vraiment pas d'implication possible dans ce jeu.
selon moi, si on doit définir des niveau de rune pour ce jeu:

vie:20 mort:20 cosmo: 90 création:10

En ce qui concerne la représentation des piéces: dans le cas où l'on considére, que la résistance incarne un camps et l'empire un autre, pour moi le roi ne représente un individu mais plutôt l'idéologie des forces en présences. Si sollipsis meurt la résistance sera toujours présente (bien que fortement affaiblie) pour le cas de myphos il y aura certainement quelques politiciens véreux pour reprendre le flambeaux. Par contre si on détruit l'idéologie d'un camp, il a perdu.
Bien que les bugs et les quadrillas soient nombreux et que la reine soit seul sur un échequier, pour moi c'est eux qui représente la reine. Elle est la pièce la plus puissante du jeu, les bugs et les quadrillas sont les êtres les plus puissant dans le monde de sens (en dehors de sens lui-même). les immortelles, les personnages secondaires important ne sont que les autres pièces de l'échéquier. Les simples soldats ne sont que des pions qui correctement placer (ou correctement sacrifier) peuvent avoir un enjeux important.
Dans la réalité des choses toutes les pièces hormis le roi sont sacrifiable que ce soit sur un échéquier ou dans l'affrontement que mène les bugs contre le tyran.
Ce n'est pas du courage que de ne pas avoir peur, c'est de l'inconscience.
Kasagh (Emmanuel)
 
Message(s) : 21
Inscription : 10 Avr 2011, 21:48
Localisation : Mérignac

Re: Le jeu d'echec et Sens.

Message par Romaric Briand » 18 Avr 2013, 10:09

Le jeu d'échec implique des calculs. Le fait de comparer le combat entre Myphos et Sollipsis à un combat sur un échiquier révèle l'intelligence des deux protagonistes. Cette métaphore sert à mettre en valeur les oppositions de Sens. Les deux camps sont intelligents et égaux. La tension dramatique provoquée, additionnée à l'idée de calcul préalable, suppose révélations, coups de théâtre, stratégies, secrets, etc. Autrement dit, tous les bons ingrédients d'un jeu de rôle à secret comme Sens. ^^

En plus cela compare les protagonistes de Sens à des pions, si c'est pas du Sens ça ?! =D C'est vraiment du Sens dans le texte.
Un personnage de fiction souhaitant s'incarner dans la réalité... Les rolistes sont mes proies...
http://leblogdesens.blogspot.com/
http://sens.hexalogie.free.fr/
Romaric Briand
 
Message(s) : 2318
Inscription : 22 Oct 2006, 16:37
Localisation : Saint Malo


Retour vers Sens Hexalogie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron