Prosopopée | Bilan annuel de publication

Pour parler de tout ce qui touche à la publication, que ce soit un simple document à présenter sur un site web, un pdf à vendre sur un site pro ou carrément de l'impression sur du vrai papier d'arbre.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par Frédéric » 20 Mars 2013, 14:43

Eh bien voilà, cela fait à peu près un an que Prosopopée est publié : depuis le 26 mars 2012.

Je vais vous faire un petit bilan de tout ça. Revenir sur mes partis pris, mes joies et mes erreurs.


Parti pris de publication :
Comme Fabien, j'ai choisi Lulu.com pour plusieurs raisons :
  • je n'ai pas les moyens d'avancer une impression de 60 à 100 exemplaires ;
  • je n'avais aucune assurance d'en vendre suffisamment pour m'amortir dans l'année, ce qui aurait pu peser sur mes finances personnelles ;
  • dans 10 ans mon jeu sera toujours disponible, même si je ne m'imprime plus de stock (dans la mesure où Lulu continue d'exister) ;
  • Me connaissant, je sais que devoir m'occuper moi-même des envois de colis allait devenir un fardeau et facteur de stress ;
  • En discutant avec Romaric, il semble que sur de très petits tirages, Lulu reste compétitif avec les imprimeurs locaux (à vérifier, pour Les Cordes Sensibles je compte faire des devis comparatifs entre Lulu et quelques imprimeurs locaux).

Lulu s'imposait donc à moi. Je ne sais pas si je ferais ça pour tout mes projets, mais je ne regrette pas mon choix pour mon premier jeu, car ça m'a permis de limiter au maximum les risques financiers et d'entrer dans l'auto-édition sereinement.


Chiffres de vente :
À ce jour j'ai vendu 101 exemplaires du jeu. C'est peu pour le monde de l'édition, y compris rôliste, mais pour moi, c'est le début d'un succès et une grande joie de voir qu'avec un jeu aussi « spécial » que Prosopopée, je peux m'en tirer avec ce petit chiffre en un an.
D'une part, parce que je m'étais fixé une limite de 100 ventes : si je faisais moins, cela pouvait remettre en cause l'intérêt et la viabilité de ce modèle d'auto-édition en impression à la demande et de mes partis pris divers. Et je pense qu'au fil du temps, ce chiffre de ventes ne pourra que croître : plus je serai connu et crédible auprès de mon public et mieux se porteront mes ventes. Et plus de nouveaux jeux sortiront de ma besace et de Silentdrift et mieux mes ventes se porteront. C'est du moins ce que je pense.

Pour détailler mes ventes :
  • 61 exemplaires ont été commandés directement via Lulu
  • Les 40 exemplaires restant ont été vendus en convention ou de la main à la main hors convention

Par Lulu, chaque livre me rapporte 7,75€ si je le vends en France ; 7,25€ à 8€ si je le vends à l'étranger (Lulu m'indique « US » ou « UK » mais la différence de marge est surprenante pour les différentes ventes estampillées US, je ne crois pas que l'on puisse vraiment attribuer ça aux taux de change, à mon avis, Lulu n'identifie pas bien le pays de l'acheteur, d'autant plus que je sais que j'ai fait au moins une vente en Suisse et en Suède).
Et de la main à la main, chaque livre me rapporte environ 7,74 (voire plus si je profite des réductions spéciales de Lulu.mais je n'ai pas fait le calcul).

Donc, voici mon revenu à ce jour :
Lulu : 471,63€
Hors Lulu : 284,45€
Total : 756,08€

En général, j'achète une vingtaine d'exemplaires sur Lulu et je fais en sorte avant chaque convention d'en avoir entre 10 et 30, selon la taille de l'événement (je me rends à Éclipse en avril prochain, j'ai prévu large avec une trentaine d'exemplaires dans ma besace, mais d'habitude je suis plus proche des 15 exemplaires).
De plus, j'ai envoyé une vingtaine d'exemplaires à Fabien, 10 à Christoph et 5 à Romaric, en qualité d'amis-auteurs de manière à ce qu'ils vendent mon jeu par chez eux. Le nombre de livres par ami dépend de leurs ventes et du moment où je les leur ai remis ou expédié (et au fil de mes ventes, en utilisant le fruit de mes ventes, j'ai pu plus facilement réinjecter une somme d'argent plus importante pour acheter un nouveau stock).
En tout, j'ai acheté à ce jour 100 exemplaires de Prosopopée petit à petit pour 497,73€ (frais de port inclus).
Sur ces 100 exemplaires, 40 ont été vendus.
Auxquels s'ajoutent :
- 4 exemplaires presse (les autres exemplaires presse étaient des PDF)
- 1 exemplaire pour le dépôt légal à la BNF
- 1 exemplaire perso
Reste 56 exemplaires entre mes mains et celles de mes amis. Mais la différence nombre d'exemplaires vendus / nombre d'exemplaires en stock a rapidement penché en la faveur des exemplaires vendus au total.
Il faut donc considérer que les 56 livres restant sont un investissement pour les mois à venir.


Les conventions :
Je n'ai fait que 3 petites conventions en 2012, mes problèmes de santé me rendant difficile de les enchaîner surtout si elles se trouvent loin de chez moi :
De plus, actuellement, mon record en nombre de ventes en convention est de 7 livres. Étant donné que mon bénéfice est de 7,74€ environ par livre vendu si je ne compte pas les réductions Lulu (dont j'ai assez peu profité par négligence), 7*7,74 = 54,18
J'ai intérêt à ne pas payer cher les déplacements si je veux que ce soit rentable (je paye les déplacements en convention avec les bénéfices de mes ventes de Prosopopée).

Je remercie grandement Fabien qui, en qualité d'ami m'a vendu une quinzaine d'exemplaires sur quelques conventions, salons et hors convention également.
Je pense à l'avenir me limiter aux conventions suivantes, parmi celles qui vont me coûter des frais de déplacement : OctoGônes à Lyon et Éclipse à Rennes. J'irai aussi faire les conventions et salons locaux dans ma région.


Mes erreurs :
J'ai publié Prosopopée à une date assez peu propice : fin mars. Du coup, je n'ai pas pu envoyer d'exemplaires suffisamment rapidement à Christoph par exemple pour qu'il puisse en vendre à Ludesco et Orc'Idée. Il m'a fallu du temps et les retours d'expérience de Fabien et Romaric pour me rendre compte que j'aurais dû compter sur OctoGônes et Éclipse dès 2012.
Publier son jeu un peu avant une grosse convention est un bon moyen de créer l'événement, ce que je n'ai pas fait.
De plus, plusieurs magazines et webzines ont publié leurs articles sur mon jeu durant l'été, ce qui n'a pas été idéal pour leur visibilité (mais bon, ça c'est pas tellement prévisible).
J'ai longtemps boudé les conventions pour plusieurs raisons : l'accueil pas toujours très positif concernant un jeu comme Prosopopée, et donc devoir lutter contre les a priori, voir mes tables se remplir difficilement, les ventes pas toujours à la hauteur, les parties décevantes...
Ce qui m'a redonné l'envie de m'y remettre, c'est de me rendre compte que les choses allaient sans doute changer avec mon prochain jeu Démiurges : non seulement car il s'agit d'un jeu moins « bizarre pour les rôlistes » mais aussi parce qu'avoir plusieurs jeux à vendre augmente les perspectives que le voyage soit rentable.

La dernière de mes erreurs, c'est de ne pas avoir trouvé de moyen de cibler un public « casual » comme on dit dans le milieu du jeu vidéo, c'est à dire hors du champ des passionnés hardcore. Bon, tout n'est pas encore joué, bien sûr. Un des intérêts majeurs de l'auto-édition, c'est que le jeu pourrait avoir une durée de vie éditoriale très longue : Sorcerer est toujours en vente depuis 2002, Ron Edwards a même décidé d'en faire une version annotée en janvier 2013 : http://www.kickstarter.com/projects/847 ... er-upgrade


Communication :
Je pense qu'il est important d'essaimer, mais je crois qu'il faut surtout cibler les sites, magazines et webzines qui sont réellement intéressés par le type de jeu que vous publiez, je pense notamment :
Malheureusement, la période de parution de votre article ou podcast joue beaucoup sur les ventes. L'article du Maraudeur sur Prosopopée (qui a encensé le jeu et l'a estampillé jeu du mois) ne m'a quasiment pas fait de ventes, sans doute car il est paru en été.
Le podcast de la Cellule a bien relancé les ventes en revanche.

Ma publication d'un thread sur le forum de Ron Edwards m'a également valu plusieurs ventes outre-atlantique (alors que mon jeu est en français).

Les grosses revues donnent de la visibilité, mais je ne suis pas convaincu qu'ils aient un vrai attrait pour les jeux hors norme comme Prosopopée peut l'être, ni même qu'ils se soucient de ses enjeux créatifs.

Je crois dans le fond que plus un jeu ressemble à un JDR classique et plus il a de chances, s'il est bon, de bien se vendre. Ce n'est que spéculation de ma part, mais je pense vraiment qu'avec un jeu comme Prosopopée, il est difficile de vendre autant qu'un Monostatos ou un Sens. À moins de trouver comment atteindre un public différent. Et c'est vraiment une question épineuse. Ce sujet m'intéresse particulièrement pour ce fil : comment atteindre un public différent, surtout en auto-édition ?


Vente PDF
Sinon, pour la nouvelle, j'ai décidé d'ouvrir les ventes en PDF. Plusieurs interventions sur Silentdrift et Casus NO m'ont fait penser qu'il ne fallait plus négliger ce format depuis l'avènement des liseuses et autres tablettes.
J'ai envie de proposer d'échanger le PDF de Prosopopée contre don libre. Il faut que je me renseigne à l'URSSAF pour voir ce que j'ai le droit de faire avec mon statut.


J'espère que ce bilan vous encouragera à vous jeter à l'eau ! Je suis très optimiste pour la suite et pour mes prochains projets.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Bilan annuel de publication

Message par Benoît » 20 Mars 2013, 16:24

C'est vraiment sympa de nous faire profiter de ton expérience d'auto-édition de jeu de rôle. Quand on s'intéresse un peu au sujet, tout cela semble au premier abord assez brouillardeux.
Après plusieurs jeux en pur amateur, jamais vraiment finalisés, je me suis lancé cette année dans de l'écriture qui a vocation à être lue par d'autres... et idéalement jouée par d'autres. Du coup, c'est drôlement intéressant de voir par quoi sont passés mes illustres prédécesseurs !
Je vois que Lulu est un support assez fiable... qu'en est-il d'Ulule, qui semble avoir le vent en poupe ces derniers mois ?
Benoît
 
Message(s) : 4
Inscription : 20 Mars 2013, 16:20
Localisation : Nanterre (92)

Re: Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par scriptoriumludique » 20 Mars 2013, 17:28

Un retour encore une fois constructif et édifiant sur les possibilités offertes par l'auto-édition.
Merci, ça me conforte sur une forme d'indépendance que j'ai soutenu sur certains projets.

Pour ma part en ce qui concerne Ulule, c'est avant tout une plateforme qui n'offre pas la même chose. Elle est là pour permettre une levée de fond afin en vue d'une édition dite "classique".
Alors que lulu.com proposé une forme alternative de moyen d'impression.
scriptoriumludique
 
Message(s) : 9
Inscription : 27 Juin 2012, 08:20

Re: Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par Frédéric » 20 Mars 2013, 18:10

Merci à vous, Benoît et Scriptorium. ;)
Il faut dire que tenter l'aventure seul est ardu et un peu démotivant. C'est tout l'intérêt de Silentdrift de pouvoir échanger, s'entraider et partager nos expériences.
Je ne sais pas grand chose sur Ulule et personne ici n'a encore sauté le pas du crowdfunding par ici (Lionel (Nonène) commence à s'y intéresser).

Scriptorium : j'en profite pour te remercier pour ton article sur Prosopopée, ça a contribué à mon envie de continuer sur cette voie ! ;)
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par scriptoriumludique » 20 Mars 2013, 18:21

Je vais poursuivre, au vu de ce que j'ai déjà lu sur Démiurge, qui m'a tout autant passionné.
scriptoriumludique
 
Message(s) : 9
Inscription : 27 Juin 2012, 08:20

Re: Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par shiryu » 20 Mars 2013, 18:40

Merci bien, pile poil quand j'ai besoin de chiffres.
On va dire pour simplifier que tu gagnes 7,50€ par livre vendu. tu déclares quoi et comment ensuite (pour les impôts) ? c'est compris dedans ou pas ?
je continue sur les questions techniques :
tu sais comment faire pour vendre du pdf ? J'imagine qu'il y a plein de moyens, genre :
- virement paypal et tu envoies le pdf en pièce jointe
- pdf en téléchargement avec un gros icone à côté pour dire "don libre"
- sur narrativiste.eu, j'avais acheté un pdf gratos. la démarche m'avait quelque peu déstabilisé car il y avait toutes les étapes d'achat en ligne sauf qu'à la fin, sur la facture à payer, c'est 0 €.
- le format e-book, c'ets du pdf ou il y a un format à part ? ça fait parti des pistes que tu envisages ?

Enfin, la question épineuse pour atteindre un public différent (attention, ça va être très personnel et pas vraiment nouveau car nous en avons déjà discuté par MP) :
je suis allé voir en ludothèque et évidemment, le jdr traditionnel est difficilement compatible avec le public et surtout avec les heures d'ouverture. La ludo peut faire de l'évènementiel avec des horaire plus larges mais il faut que ce soit autour d'un jeu qu'elle propose ensuite. Je pense que prosopopée, avec ses durées potentiellement courtes, peut être pratiqué en ludothèque. Il y a même des chances que l'animateur ne compare pas ça avec du jdr mais avec des jeux comme "il était une fois", donc le propose en animation auprès des écoles (je vois ça très compatible avec le programme de français de collège). C'est bête à dire mais ça fait un public assez large quand même pour une zone géographique très restreinte et qui plus est, qui n'a pas besoin de connaître le milieu du jdr.
Après, pour toucher plusieurs ludothèques d'un coup, je n'ai pas d'idée mais si avec une tu arrives à monter une collaboration qui fonctionne, il faut faire un blog autour de ça pour que les autres ludo puissent être au courant et tentées (ça communique quand même pas mal entre ludothèque à priori).
Si le projet te parle, on peut en parler par mail (ça sera du boulot et pas pour tout de suite).
shiryu
 
Message(s) : 296
Inscription : 18 Juin 2012, 18:00

Re: Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par Frédéric » 20 Mars 2013, 19:08

Shiryu : Pour les impôts, je compte déclarer ça en traitements et salaires (d'après le coup de fil que j'ai passé aux impôts, les écrivains auto-édités peuvent déclarés comme ça). Il faut impérativement que j'aille faire un tour à l'URSSAF, pour voir aussi si je peux vendre des PDF et les déclarer de la même manière. Et si je peux le faire en "donner ce que vous voulez" (je parle d'€ bien sûr).

Je compte utiliser le bouton Paypal "Don" tout fait présent sur le site et envoyer le PDF en échange par mail.

Pour les ludothèques, c'est une très bonne idée.
Je pense aussi, à Poitiers il y a un Biblio-café, il faut que je passe discuter avec ceux qui s'en occupent.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par Lionel (Nonène) » 20 Mars 2013, 22:43

Les raisons qui t'ont poussées à choisir lulu sont claire net et précises, je ne penses pas qu'il existe plus adapté. En fait, plus je lis vos retours d'expérience à toi et Fabien, plus je me dis que le print on demand est vraiment un moyen excellent pour sortir son premier jeu : peu de risque, peu d'investissement, une distribution facile.
(Remarque, l'argument de la "durabilité" n'est pas autant pertinente car si tu édites ton jeu autrement rien ne t'empêche de le mettre en print on demand lorsqu'il est épuisé, de nombreux éditeurs le font sur rapidRPG).

Félicitation pour les 101 ventes. Pour dire que ta distribution est limitée, c'est tout à fait honorable et même un bon résultat. On verra quels seront les ventes dans le future mais je pense que tu peux encore compter sur quelques dizaines minimum (d'ailleurs, je vais profiter d'Eclipse pour t'en acheter un).

Et le total... 756,08 € !!! C'est tout à fait impressionnant. Il est vrai que tu portes toutes les casquettes de création de ton jeu (auteur, rédacteur, illustrateur, maquette, éditeur) mais c'est un chiffre très intéressant. Pour donner un ordre d'idée, c'est environ le tiers de ce que touche l'ensemble de l'équipe créative qui a travaillé sur Mississippi sur la première année et demi d'exploitation.

Par contre, si j'ai bien compris, tu n'as pas vraiment 756,08 € dans ta poche. Il faut soustraire ce que t'a couté ton stock et tes exemplaires de presse et perso. Tu as 457.44 € dans ta poche + 54 (ou 56 car je crois qu'il y a une erreur de calcul, 100-4-1-1-40=54).
Donc 457.44 + en cas de vente de ton stock 756 € = 1213.44 €. Sur une vente de près de 150 exemplaires, ça montre qu'il est possible de faire quelques petits sous en autoédition.
(ces chiffres me parlent plus car je trouve qu'il est important de parler du stock car il coute de l'argent aussi, c'est finalement l'investissement avec lulu. Il me semble difficile de faire un bilan en en faisant abstraction.)

Tes chiffres sont d'autant plus impressionnant car tu as fait peu de convention (même si Fabien en a fait à ta place). Je suis très étonné par ventes directes par lulu, je ne m'attendais pas à autant de vente par ce moyen.

Ensuite, ne te flagelle pas trop pour n'avoir pas su profiter des conventions. C'est généralement beaucoup de frais. Tes ventes n'amortissent souvent pas tes frais ou tout juste. Il faut voir ça comme un investissement : faire connaitre son jeu et préparer la sortie de ses jeux suivants. Mais là encore, c'est difficile d'estimer les retombées. Est-ce qu'Octogônes représenté par Fabien est vraiment moins bien qu'être toi même présent sur place ? Aurais-tu fait vraiment beaucoup plus de ventes ? On ne peut le dire.
Je crois surtout qu'à la lecture de ton rapport, ce qui fait la force de tes ventes c'est justement le fait que ton jeu s'est vendu à des conventions où tu n'étais pas. C'est la force de la mise en réseau.

Ensuite, ton jeu sera toujours une nouveauté lorsqu'il débarquera pour la première fois dans une convention, donc rien n'est trop tard. Ca étalera juste les ventes dans le temps (ce qui n'est pas un problème lorsque l'on a pas un gros stock).

En tout cas, tes chiffres sont très encourageants. Je me réjouis d'avoir ceux de Monostatos et Sens. Pour ma part, j'attends de toucher mes droits d'auteur sur Romance érotique et je suis sur les strating blocks pour les publier.

Frédéric a écrit :Ce sujet m'intéresse particulièrement pour ce fil : comment atteindre un public différent, surtout en auto-édition ?


C'est la question que tout le monde se pose. Je crois que le seul moyen est de diversifier la distribution. En étant distribué sur lulu, personne (ou par le plus grand des hasard) ne tombera sur la page de vente et craquera sur ton jeu, en étant en convention, tu ne rencontreras également jamais rien d'autre que des rôlistes ou des joueurs. J'ai exactement le même problème avec Romance érotique : distribué en magasin de JdR, il ne se vend qu'à des rôlistes. Au final c'est assez logique. Si j'arrivais à être distribué en magasin érotique, j'en vendrais à des non-rôlistes.

Donc la question à se poser, c'est comment être en situation de vente auprès d'un nouveau public. Tu peux essayer d'intégrer un stand dans une convention non rôliste qui rassemble un public visé (manga par exemple pour Prosopopée). Tu peux également aller à des salons ou foires régionales. Mais finalement, tout la difficulté est que des stands ne sont généralement pas gratuits à ces événements.
C'est clair que c'est difficile et ça ne tombe généralement pas du ciel. Mais je suis convaincu qu'avec un peu de travail, de méthode, de travail, de stratégie, de travail, d'acharnement et de travail. C'est possible.
Lionel (Nonène)
 
Message(s) : 728
Inscription : 13 Déc 2005, 15:16

Re: Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par Frédéric » 21 Mars 2013, 00:15

Salut Lionel,
merci pour ton retour et d'appuyer sur les aspects positifs de mon rapport de publication, ça fait du bien :)

Pour l'argument de durabilité, on peut simplement dire : l'impression à la demande augmente potentiellement la durée de disponibilité d'un jeu. Auto-édité ou pas. Je me demande si un jeu qui a été vendu en boutique n'atteint pas plus facilement son cœur de cible. Et pour cette raison, le fait de maintenir ses ventes en PoD (Print on Demand) a-t-il autant d'intérêt que pour un jeu vendu seulement sur internet hormis pour ceux qui auraient raté le coche ? (C'est simplement une question, je ne tire aucune conclusion à ce sujet et ça ne vise pas à dire A est mieux que B).

En effet, je n'ai pas 756€ dans ma poche, étant donné que je paye les nouvelles impressions avec les bénéfices des ventes qui précèdent. Et actuellement, le nombre de livres de Prosopopée qui circulent est beaucoup plus grand qu'il ne l'a été, parce que j'en ai passé à Romaric, Fabien et Christoph et que mon stock pour Éclipse est plus important que d'habitude. En plus, comme je paye les billets de train de convention avec mes bénéfices, ça plombe tout. Mais ton calcul me semble correct. Désolé de ne pas avoir calculé le coût et les perspectives de bénéfices des stocks, les quelques calculs que j'ai fait m'ont déjà donné des migraines... :D

L'un des éléments importants concernant les stocks avec l'impression à la demande, c'est que je me suis contenté d'acheter mon stock par 20 (+- 5) exemplaires au fur et à mesure des ventes. Comme les commandes par internet se font sans que j'aie besoin d'avancer d'argent, je peux n'investir que dans l'achat de 20 exemplaires à la fois si je veux puisqu'ils ne me servent que pour les ventes occasionnelles. Donc je n'avance pas beaucoup d'argent à chaque fois, au lieu d'acheter 100 exemplaires d'un coup (enfin, je pense que t'avais bien saisi tout ça).

Investir sur si peu de livres augmente cependant le coût d'impression unitaire en comparaison d'une impression d'une centaine d'exemplaires voire plus.

Un défaut majeur de Lulu, c'est que les livres couleur (et les couvertures rigides et bien d'autres choses sans doute) coûtent la peau des fesses, donc comme j'aimerais bien publier Les Cordes Sensibles en couleur (mais rien de sûr de ce côté-là), je vais peut-être voir du côté des imprimeurs locaux. Avec les ventes de prosopopée et Démiurges, qui sera sorti entretemps, je pourrai sans doute financer un tirage d'une centaine d'exemplaires couleur des Cordes Sensibles.

Au sujet des conventions : je pense que Fabien fera plus du double de mes ventes avec Monostatos au bout d'un an grâce aux conventions. Par contre son chiffre d'affaire peut pâtir des frais de train et autres.


Merci encore Lionel pour tes conseils et remarques encourageantes. ;)
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par Thomas Munier » 21 Mars 2013, 10:15

A Shiryu : il est tout à fait possible de vendre des ebooks par lulu.com. c'est ce que je fais en ce qui me concerne. Tous mes ouvrages en P.O.D sont aussi disponibles en pdf payants. J'aurais également pu proposer des epub (format d'ebook optimal pour les tablettes et liseuses) mais j'ai eu quelques soucis techniques à en produire alors je me suis contenté des pdf pour l'instant (les tablettes et les liseuses peuvent les lire également mais c'est moins optimal il me semble, et surtout si tu mets tes ebooks sur lulu il ne peut les référence vers la bibliothèque itunes que si c'est du epub). L'inconvénient de vendre ses pdf sur lulu, c'est que lulu se sert au passage de 20 %, comme avec les livres. Je vends mes pdf 6.25 € pour pouvoir toucher 5 € de bénéfice. Donc sans doute que ce serait plus rentable pour moi de camper un bouton paypal quelque part sur mon blog et de vendre les pdf ainsi. ça attendra néanmoins que j'ai du temps de cerveau pour ça !
Millevaux. Post-apocalyptique. Forestier. Sludgecore.

Outsider. Folklore personnel. Auto-édition (un livre par mois). Articles invités sur le processus créatif.
http://www.facebook.com/folkloreoutsider
https://twitter.com/Outsider_Daily
Thomas Munier
 
Message(s) : 170
Inscription : 30 Oct 2012, 13:06

Plein de supports

Message par Benoît » 21 Mars 2013, 15:23

Thomas Munier a écrit : ce serait plus rentable pour moi de camper un bouton Paypal quelque part sur mon blog et de vendre les pdf ainsi. ça attendra néanmoins que j'ai du temps de cerveau pour ça !

L'un n'empêche pas l'autre... ou alors vous conseilleriez plutôt de concentrer les efforts sur un minimum de supports de vente ?
Benoît
 
Message(s) : 4
Inscription : 20 Mars 2013, 16:20
Localisation : Nanterre (92)

Re: Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par Thomas Munier » 21 Mars 2013, 15:40

Je conseillerais simplement de concentrer ses efforts tout court.
Millevaux. Post-apocalyptique. Forestier. Sludgecore.

Outsider. Folklore personnel. Auto-édition (un livre par mois). Articles invités sur le processus créatif.
http://www.facebook.com/folkloreoutsider
https://twitter.com/Outsider_Daily
Thomas Munier
 
Message(s) : 170
Inscription : 30 Oct 2012, 13:06

Re: Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par Frédéric » 21 Mars 2013, 16:18

C'est pour éviter les 20% que se paye Lulu que je compte mettre un bouton Paypal directement sur mon site. En plus, ça me permet d'envisager un don contre PDF et je meurs d'envie d'essayer ça depuis longtemps.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par Steve J » 21 Mars 2013, 17:33

Frédéric a écrit :Mes erreurs :
[...]La dernière de mes erreurs, c'est de ne pas avoir trouvé de moyen de cibler un public « casual » comme on dit dans le milieu du jeu vidéo, c'est à dire hors du champ des passionnés hardcore.

Instinctivement, je pense que ce point est crucial dans le cas de Prosopopée.
En écoutant l'un des podcasts sur l'indépendance du blog de la Cellule où tu intervenais, j'avais été frappé par le fait que tu semblais voir ton jeu comme un pur jeu de niche. Avec Fabien et Romaric vous disiez en substance que Sens et Monostatos auraient sans doute pu trouver un éditeur mais que c'était loin d'être certain pour un jeu aussi particulier que Prosopopée.

A mon sens c'est entièrement faux et cette erreur s'explique par le fait que nous prenions comme point de référence le milieu du JDR et non celui du jeu de société. Effectivement Prosopopée peut apparaître comme plus "bizarre" que Sens et Monostatos pour des rôlistes.
Par contre quand on prend comme point de référence le JDS et notamment les jeux d'histoires qui ont me semble-t-il beaucoup de succès (Il était une fois, Oui Seigneur des Ténèbres, Petits Meurtres...) et touchent un public bien plus large que les rôlistes, Prosopopée n'est pas un jeu très "bizarre". Je me dis même qu'en ajoutant aux règles un plateau représentant le cercle des problèmes, un bol et quelques dés (éventuellement des cartes illustrées pour choisir les paradigmes), on tient un jeu à peine moins accessible qu'un Il était une fois (je vais même aller plus loin et dire qu'il est plus facile de construire une histoire satisfaisante avec Prosopopée qu'avec Il était une fois, la seule difficulté réside dans l'explication des règles).

Prosopopée est un jeu qui peut être joué en 30 minutes (45 avec les explications de règle la première fois), dont les règles sont simples mais cadrent bien la partie, dans un univers aux références appréciées de beaucoup (Myazaki), non-violent et pouvant donc être jouer par un très large public, etc etc...Il a toutes les qualités pour être un jeu d'initiation et toucher les "casuals" en faisant le pont entre le milieu du JDS et du JDR.

J'ajoute qu'à ma connaissance, le défi de l'atteinte d'un public "casual" serait un peu défi à relever pour l'indépendance (je n'ai pas de contre-exemples en tête).
Steve J
 
Message(s) : 36
Inscription : 27 Déc 2012, 17:18

Re: Prosopopée | Bilan annuel de publication

Message par Frédéric » 21 Mars 2013, 20:29

J'aime ce point de vue, Steve. Une amie m'a dit à peu près la même chose et je crois que c'est une bonne façon de voir les choses. La facilité avec laquelle on a fait jouer des non-rôlistes de tous âges va dans ton sens.
Déjà il faudrait que je crée un fiche sur Tric Trac, ce serait déjà ça. Par contre, je crois que vendre des jeux dans des boîtes ne bénéficie pas du même régime que l'auto-édition de livres. Encore un truc à ajouter à ma liste de questions à l'URSSAF. :)
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Suivant

Retour vers Publication

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invité(s)

cron