De Super Dungeon Explore & Heroïca vers le JdR

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

De Super Dungeon Explore & Heroïca vers le JdR

Message par Cypher » 19 Oct 2012, 13:41

A partir de quel âge peut-on commencer le JdR ?

C'est une question que beaucoup de parents rôlistes comme moi (trop ?) impatient ont du se poser alors qu'ils avait des scrupules à laisser leur conjoint seul avec les enfants.
Que répondre en tant que papa de plus de 35 ans à ma fille qui demandait pourquoi je partais jouer avec les copains au lieu de jouer avec elle ?

Avec des enfants de ma famille et lors de conventions (je suis le même Cypher que celui qui présentait "Kawaïquest" aux Joutes du Téméraire) j'avais déja eu de bon succès avec de l'initiation au "dungeon crawling" via l'ancètre Heroquest de MB avec les 10+ans, mais ma fille sais à peine lire.
De plus non seulement HQ "fait peur" (plus aux maman qu'aux enfants) avec ses squellettes, zombies et dés à crâne mais retenir x en attaque, y en défence,.. était trop lourd. Après 2 ans de tâtonnement, j'en suis arrivé à faire des dés uniques genre Heroïka de Légo et à les combiner avec des figurines "kawaï" de Super Dungeon Explore.

La première partie enfin pouvait commencer avec ma fille de 6 ans...

1) Introduction

L'intrigue exposée oralement pendant la préparation fut on ne peut plus simple: un vilain dragon terrorise la région: comme le Prince Philippe de la Belle au Bois Dormant de Disney, le vieux Roi charge le paladin de SDE va lui régler sont compte dans son donjon.
Il accompagné de la princesse de la forêt voisine et de la sorcière du village le plus proche du château.

2) la partie tactique avec figs

A 6ans, hors de question de demander à un enfant de tenir une liste de sorts, de choisir entre 1 attaque à +1 ou 2 attaque à -1, etc.
Chaque personnage possède un dé spécifique à icônes. L'enfant ne "choisit" pas le type ou la puissance de l'attaque. C'est la face du dé qui indique s'il s'agit d'un missile magique (cible unique) ou boule de feu (aire d'effet) ou un échec. Cela permet des variétés de description pour expliquer les résultat.

Première constatation, ma fille, par ailleurs joueuses d'échec maîtrise assez bien la complémentarité des classes par contre, le plan d'un donjon est plus complexe qu'un échiquier donc je lui suggèrais des idées de la part des autres persos. Un peu comme lors d'une parti de Final Fantasy quand vos perso font des réflexions.
Sans doute parce que ce sont 2 petites blondes et qu'une copine l'a initié au tir à l'arc (avec flèche en cahoutchouc) elle s'identifia vite à l'Elfe (important pour la suite). Plus qu'un "Consul" j'ai joué le rôle d'un MJ avantageant ma fille an allant mollo sur le "respawn" mais surtout faisant parler les montres façant ogre & méchant loup des histoires pour enfant genre "Qui a osé entrer dans notre forteresse !", "Ah, ah ah voici mon repas !". Nos 3 aventuriers détruisirent donc les piliers du pouvoirs, provoquant l'entrée en scène du Dragon. Les attaques combinées et l'usage des objets magiques découverts eurent raison de lui mais la victoire fut payée par le sacrifice du paladin.

FIN DE LA PREMIERE PARTIE

1ere aventure=mort d'un perso ? un peu cruel et surtout génant pour papa qui ne pourra pas réutiliser le résultat d'une heure de peinture.. Nous sommes dans le monde de l'enfance: Super Mariole, Link, Sonic peut TOUJOURS renaître pour une nouvelle partie.
Donc, comme Anthony dans Candy, le paladin n'est pas tué mais blessé et ses brûlures lui font trop mal. La deuxième aventure consistera à le soigner: on considèrera que les soins de la partie précédente ne correspondent qu'au blessures légères.

3) la partie imaginaire

Je commence donc par décrire la situation à ma fille: la sorcière et l'elfe sont dans l'infirmerie du chateau, le paladin cuit saignant sur un lit. Je demande à ma fille que vont-il faire ? le soigner dit-elle avec évidence.
Afin de mieux l'impliquer, je lui demande de nommer les personnages: paladin, sorcière et elfe seront respectivement Perceval, Mélusine et Eléonore.
Je commence donc à faire parler Mélusine: elle est à cours de gaze et huile pour panser Perceval mais ne peut en chercher car elle doit le veiller. Eléonore doit donc lui en ramener. Si tu étais elle que ferais-tu ?
La voila donc après avoir "poussé" 3 figurines plastique de "JdR Tactique" sur des plans de sol en charge d'un perso virtuel de "JdR d'ambiance" dans un monde sans support concret.
Pour éviter la tentation de la schizophrénie, Eléonore est jouée par ma fille à la 3e personne pour décrire ces gestes mais parle à la 1ere avec une autre voix, comme une poupée qu'on manipule

L'huile fut facile à trouver: l'huile d'olive des cuisines du château. Toutefois, contrairement au 2 autres, Eléonore n'est pas une habitante du château donc elle du demander son chemin, croiser de façon "pédagogique" les résidents (maréchal ferrant, cuisinière,...)
Les tissus dispo au chateau ne sont pas assez fin: notre elfe part donc au village en acheter.
Après avoir chassé à coup de flèches un brigand (décrit verbalement sans usage de figurine) qui voulait piquer sa bourse elle atteint le village. Question au gens, elle trouve une échoppe, achète le tissu, revient au chateau et aide Mélusine à soigner Perceval en trempant les bandes de tissu dans l'huile.
Je décris en final l'équipe assistant à un banquet avec jongleurs, ménestrels & Cie donné par le Roi dans la grand salle du château en leur honneur.

HAPPY END
pour cette partie sans figurines avec juste carte & dé à 6 ans.

CONCLUSION
Ma fille n'eu aucun mal à s'immerger dans un monde méd-fan. Il faut dire qu'elle avait vu quelques jours plus tôt la Belle au Bois Dormant de Disney. Pour vous rafraîchir la mémoire, le dernier 1/4 d'heure, une fois que les fées ôtent les chaines du Prince et lui donnent Epée de Vérité et Bouclier de Vertu a des allures de Dragon's Lair avec le Prince cassant du gob dans le chateau sordide et affrontant la sorcière changée en dragon. De plus elle invente avec son frère (plus jeune) mille et une histoires avec leur playmobils chevalier et princesse. La partie tactique ne fut rien d'autre qu'une façon de jouer avec règle un peu plus libre que dans un jeu abstrait (quoique au échec elle commence souvent par faire s'embrasser le Roi et le Reine..) mais où le MJ n'est pas exactement un adversaire et à plus d'autorité qu'un joueur. Un parent est donc parfait pour ce rôle. La partie ambiance est plus complexe: il n'y a plus "d'avatar physique" et contrairement aux jeux en costume de carnaval pas de gestuelle (encore que ado j'ai vu des partie d'AD&D "papier-dés-crayon" où le roleplay frôlait le JDRGN...). J'ai fait le choix du conte de fée interactif et ça a marché. Là encore ma fille était préparée via "Il était une fois".
Evidement il faut choisir un style (et accessoirement du matériel) compatible avec l'âge. Il est évidemment plus facile (et accessoirement plus sain) pour une fillette de 6 ans de s'identifier à
http://www.spikeybits.com/media/10/a207 ... 6bf2_m.jpg
que
http://fc03.deviantart.net/fs70/i/2010/ ... 2xyzds.jpg
ou pour un garçon du même âge de raconter à la maîtresse d'école le lundi vouloir être
http://podcast.proxi-jeux.fr/wp-content ... card-1.jpg
plutôt que
http://payload.cargocollective.com/1/4/ ... zetta1.jpg

Si vous n'avez pas SDE, les figurines Kinder Surprise (ex celles d'Astérix chez les Vikings) se trouvent entre 10 & 20 cents dans les brocantes en attendant la version chibi de celles de D&D
http://www.beastsofwar.com/wp-content/u ... turers.jpg
Dernière édition par Cypher le 19 Oct 2012, 18:03, édité 1 fois.
Cypher
 
Message(s) : 7
Inscription : 19 Oct 2012, 13:09

Re: De Super Dungeon Explore & Heroïca vers le JdR

Message par shiryu » 19 Oct 2012, 17:13

Pour le design, facile avec la brute : http://labrute.fr/
On crée son avatar en 1 minute et ça reste gentil. Vous pouvez aussi naviguer vers les autres brutes pour trouver un design qui vous branche.

Sinon : question bête : pourquoi ne pas jouer avec un playmobil ? ou/et reprendre des images de playmobil ?
shiryu
 
Message(s) : 296
Inscription : 18 Juin 2012, 18:00

Re: De Super Dungeon Explore & Heroïca vers le JdR

Message par Cypher » 19 Oct 2012, 18:14

J'ai effectivement essayé de jouer avec les playmobils. Mais le problème c'est que le playmobil articulé et modulable est à la base un jouet fort attractif et l'attention de l'enfant se détourne vite du discours du MJ vers la manipulation du playmobil et de son équipement.

Avec une figurine à position et tenue fixe, passé un moment de découverte, celle-ci deviendra banale (à l'image d'un jeu de carte dont on ne sortirait plus de nouveau booster) seule la narration (ou les déplacements) la feront varié et donc l'attention de l'enfant sera porté sur cela.

Le but d'un JdR est, pour moi, de vivre une histoire et les combats sont des histoires dans l'histoire (qui s'interpose, se retire, charge dans le tas, harcèle, fuit... ?) pas une scéance d'essayage d'armure et de cape et de prise de pose.
Cypher
 
Message(s) : 7
Inscription : 19 Oct 2012, 13:09

Re: De Super Dungeon Explore & Heroïca vers le JdR

Message par Fabien | L'Alcyon » 19 Oct 2012, 19:20

Salut Cypher !

Je ne sais pas si le médium du jdr est vraiment fait pour les enfants. J'ai eu des résultats variés en essayant de présenter le jdr à des enfants (par exemple) sans arriver à en tirer de conclusions définitives.
Il existe néanmoins un jdr (Shadows de Zak Arnston, gratuit en pdf) écrit spécifiquement pour jouer avec des enfants (il suffit qu'ils sachent compter) ; je ne l'ai jamais essayé, mais il me semble vraiment intéressant.

Au plaisir,
Monostatos, jeu de rôle héroïque et mystique : site de L'Alcyon et page Facebook
Ma sélection de jdr indépendants à essayer

Le forum de L'Alcyon a déménagé sur Les Ateliers Imaginaires !
Fabien | L'Alcyon
 
Message(s) : 533
Inscription : 29 Août 2009, 15:15
Localisation : Paris

Re: De Super Dungeon Explore & Heroïca vers le JdR

Message par Christoph » 19 Oct 2012, 19:58

Salut Cypher, sois le bienvenu !

Je suis le modérateur du forum, si tu as la moindre hésitation ou question concernant ce site (et que tu ne trouves pas les réponses dans les règles générales ou spécifiques à chaque rubrique) n'hésite pas à m'écrire un mail ou un message privé. Es-tu d'accord de divulguer ton prénom ? Je trouve que ça donne une interaction plus vivante de me dire que je parle à Fabien plutôt qu'à Arathorn (exemples pris au hasard). Je ne t'y oblige évidemment pas, Shiryu par exemple préfère rester « anonyme ».

Ton compte rendu est super chou, je suis ravi que tu l'aies partagé avec nous ! Quel genre de discussion te ferait plaisir à partir de là ? Par défaut on aura tendance à donner des suggestions d'autres jeux, mais si tu es content avec ce que tu as fait, ça ne te servira pas à grand chose.
Innommable: hurlez.
Zombie Cinema, en français dans le texte.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: De Super Dungeon Explore & Heroïca vers le JdR

Message par Cypher » 30 Oct 2012, 14:00

Comme indiqué en MP, les suggestions d'autres jeux m'interessent beaucoup, de même que le partage d'autre expérience de partie de JdR avec des enfants.

J'ai jeté un coup d'oeil à shadow. Si comme je le dis dans viewtopic.php?f=19&p=22327#p22327 je ne le trouve guère applicable au Dungeon Crawling et multijoueur, il est parfait pour des phases improvisée et un seul PJ.
En effet l'enfant imaginant lui-même les conséquences des échecs et réussite de l'action, l'ambiance du jeu reste au niveau de son innocence et de ses peurs. Le MJ peux etoffer les descriptions mais c'est l'enfant lui même qui décidera du niveau de violence du monde:
Il choisit lui-même si vilaine sorcière le met dans la marmite, le change en grenouille ou se contente de lui demander de passer la serpillière dans sa masure façon Cendrillion.

D'ailleurs, en matière de peur, l'enfant peut parfois avoir une logique surprenante. Ainsi à 5 ans un épisode de Winnie l'Ourson a un jour terrorisé ma fille qui pourtant, quelques jours avant, prennait à la rigolade les faciès horribles des méchants de She-Ra Princesse du Pouvoir (la soeur de Musclor des Maîtres de l'Univers). La scène si "horrible" était l'apprentissage du vol à un petite mesange qui commencer par une chute libre. Sans doute une réminiscence de l'apprentissage de la marche et ces chutes douloureuses...

Tout cela pour dire que je me suis imposé une certaine auto-censure pour éviter de terroriser l'enfant. Ainsi le paladin était certes malade mais pas mourrant. La sanction de l'échec était au pire l'ennui de passer une journée de plus allité chose commune au maladies infantiles avec lesquelles l'enfant est obligé de vivre dans la réalité.

Niveau conséquence/motivation/action je pense que le méd-fan kawaï est un bon compromis entre la niaiserie d'un Bisounours JdR et sang/sexe/violence de Bloodlust. A condition de s'imposer certains codes de bienscéance notamment lors des combats et dans la description du monde.
-Sang
les kobolds de SDE passent mieux que les zombies & squellette de D&D ou Heroquest trop liés à la mort, thème dur à abordé (vous remarquez que je n'ai pas fait mourir le Paladin) encore que avec halloween un squellette bien propre (pas d'habits déchirés) est déshumanisé et un fantôme éthéré. Seul le Dragon et l'Ogre sont effrayants mais pas plus que celui de la Belle au Bois Dormant ou Shreck
-Sexe
Avec leur style kawaï Super Deformed (grosse tête petit corps) les personnages ont une morphologie plus proche de l'enfant que de l'adulte. Même si les personnage féminins ont un début de poitrine, difficile de parler de sexualisation de ceux-ci quand les yeux sont plus gros que les seins.
-Violence
Vu que la partie donjon était absente de descriptif la violence physique du combat résumé aux icônes des dés, pas plus de violence que quand votre pion est pris par un autre dans des jeux abstraits (petits chevaux, échecs,..) où l'enfant peut aussi parfois prendre mal la situation. Ca fait partir de l'apprentissage de la vie. Le retrait de la figurine fait plus disparition de mort. Quand à la violence verbale même Gargamel est pire que moi dans les dessins animés

Justement, parlant de dessin animé, pour du méd-fan soft, pensez, outre aux Schtroumptf et la Belle au Bois Dormant et Shreck, pour un niveau de maturité supérieur à Taram et le Chaudron Magique ou les Maîtres de l'Univers des années 80.
Taram c'est du Disney et MD est à la base une promotion de jouet Mattel.
Pour la petite histoire Mattel voulait à l'origine surfer sur le succès du film Conan le Barbare de Millius et la série Marvel. Après réflexion sur les risque de ternir via le label Mattel l'image des autre jouets (Barbie, Big Jim,..) il fut décider d'édulcorer le monde que des BD puis l'anime décrirait:
- Conan devient le Musclor le blondinet plus innocent et enfantin ( cliché des petites têtes blondes)
- il ne combattrait que des monstres et pas d'humain
- pour éviter d'être accuser par les avatars US de Mireille Dumas d'inciter les enfant à se frapper avec les accessoires de panoplies (épées et haches en plastique) dans l'anime Musclor n'utilise JAMAIS son glaive du pouvoir pour frapper un être vivant: il tranche des chaines, fend des montagnes avec mais utilise en combat des mouvements de lutte et parfois des coups de poing et la neutralisation se fait le plus souvent par fuite de l'ennemi ou indirectement pour les plus gros (éboulement, chute dans un ravin comme la sorcière de Blanche-Neige, enfermenant dans une cage,..) Dans le spin-off She-Ra, cette valkyrie utilise certe son glaive au combat mais uniquement contre des robots (machine), le combat contre les êtres vivant se fesant via la lutte ou des coups de pieds retournés. Idem pour Taram qui n'utilise pas son épée magique directement sur ses ennemis pas même le Roi Cornu !

Quel rapport avec le JdR et ma partie ?
Disons que pour les plus jeunes j'essaie de suivre ce "Code Mattel" d'où le chose de SDE ou les humanoïdes (humain,elfes nains) ne se battent pas entre eux et affrontent des dragons et des kobolds aussi fortement reptiliens . Vu la probabilité fortement restreinte de rencontrer un crocodile dans ma région, on pourra difficilement accuser cette initiation au JdR d'inciter à des comportements violents reproductibles entre la maison et l'école.

Le personnage de la Sorcière dans SDE est très utile car on peut simplement "achever" le PNJ en le mettant dans un bloc de glace façon Blanche Neige dans son cerceuil de cristal. Dans un autre jeux de mon invention, j'ai préféré également la transformation en grenouille ou citrouille à celle en cendre à coup de boule de feu. Anecdote amusante ce WE lors d'une partie de Talisman ma fille m'a demandé à être retransformée en grenouille après dissipation du sort !

C'est ma méthode pour introduire de l'action et limitant la violence, l'interdisant entre personnes.
Et pour vous ? concernant les 6-8 auquels l'Education Nationale (en tout case en France) épargne l'étude de l'Histoire donc des guerres, quelle limitation vous fixez-vous dans vos parties ?
Cypher
 
Message(s) : 7
Inscription : 19 Oct 2012, 13:09

Re: De Super Dungeon Explore & Heroïca vers le JdR

Message par Yglirin (Benoit) » 02 Déc 2012, 14:11

Bonjour,

Belle partie.C'est vrai que d'amener des jouets dans la partie risque de distraire les jeunes joueurs. Pour ma part je fait jouer des mini jeux de rôle à mes filles de 4 et 7 ans. Je n'utilise aucun systéme et aucun support (dé, figurine). Je leurs demande juste de fermer les yeux et je leur décrit ce qu'elles voient. Elles démarrent toujours dans une clairière du pays imaginaire à la lisière de la forêt et du pays des collines. Elles me disent ce qu'elle souhaite faire. En générale c'est très disney comme demande (allez voir Aurore ou une autre princesse). J'y met des embuches et des énigmes. Dès que je place des monstres elles me stoppent et demandent des scène qui font moins peur. Il n'y a aucun jet de dé et les résolution des actions se font par la logique et des mini énigmes. A chaque partie l'univers s'agrandit et s'enrichi de personnages. D'ici 2 ans j'espère les initier à un jeu plus classique avec un système plus complet. J'ai fait pas mal de jeu avec des enfants 7-12 ans cela fonctionne en générale bien. Je mélais parfois des epreuves physique (je de cordes, lancer de balles,...). C''était le bon temps des mouvements de jeunesse.

Benoit
Yglirin (Benoit)
 
Message(s) : 20
Inscription : 09 Nov 2011, 22:40
Localisation : Belgique


Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

cron