[Sweet Agatha] Overdose

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

[Sweet Agatha] Overdose

Message par Chemeeze (Adrien) » 07 Oct 2011, 16:17

Prélude :
A Octogônes, j'ai craqué. J'ai acheté Parsely, Remember Tomorrow et Sweet Agatha. J'ai pu faire une partie de Parsely depuis. Je n'ai et ne ferais sans doute pas de rapport sur ce jeu. Je ne sais pas trop comment présenter cela, c'est un jeu apéro de 20-30 min très très fun.

Venons en au sujet... Douce, douce Agatha ...

J'ai peu de temps dispo ces temps-ci, et quand j'en ai on est vite nombreux chez moi (colloc à 4, plus potes squatteurs). Alors quand hier soir je me suis retrouvé seul avec ma colloc Claire, je lui ai proposé une partie.

On a débuté en lisant les "règles", puis elle a choisit de jouer la Vérité, tandis que je jouais le Lecteur. Après la lecture du début du journal (mise en scène commune à toutes les parties), Claire débute son rôle de Vérité et doit choisir 3 indices à proposer pour la première scène.

J'ai fixé à cette première scène l'objectif suivant : "fouiller sa chambre puis demander aux voisins si ils ne l'ont pas vue".
Première remarque importante à mes yeux : le choix de l'objectif à été complètement conditionné par l'un des trois indices (un inconnu est venu frapper plusieurs fois pour donner un coli). En tant que Lecteur, ça me gênait un peu de faire ça. J'avais l'impression d'imposer l'emploi de cet indice en allant voir les voisins.
Mais cela n'est pas venu de suite. J'ai décrit comment je fouillais rapidement. C'était en fait un prétexte pour narrer un peu mon rapport à Agatha, et rajouter quelques détails sur "l'Agatha que je connaissais".
Suite à cela, je veux amener l'indice dans l'histoire. Donc je vais voir le responsable du bâtiment. Agatha, pour moi habitait dans une résidence étudiante. Celui-ci est joué par Claire, et elle ne fait pas intervenir l'indice. En fait, il n'a rien vu, et ne savait pas trop qui était Agatha : la résidence est grande, il y a du monde, et personne n'y reste plus d'une année.

Je pense qu'à ce moment j'ai vraiment apprécié la possibilité de ne pas tout fixer. Du coup je suis un peu perdu. Cet indice était le seul que j'avais envisagé. Donc, pour meubler et laisser des opportunités d'intervention à la Vérité je vais voir son courrier. Là, elle me décrit qu'un courier adressé à qqun d'autre est présent dans sa boite aux lettres.

Pour moi, cela relance l'histoire. Je remonte, pose le coli sur la table, puis raconte mon hésitation à ouvrir le coli : il ne lui est pas adressé, mais c'est son adresse qui est rentrée (avec son numéro d'apart), je suis très proche d'elle et ça ne la gênerait pas en temps normal etc.
Au final, quand je passe à l'acte et que j'ouvre le coli, la Vérité intervient via un inconnu à la porte. Il me raconte être le destinataire du coli. Je lui demande son nom l'air de rien, et cela colle avec le destinataire. Je n'ai pas de raisons de garder le coli, donc je le lui remet après avoir discuté un peu avec lui.
Il connait Agatha depuis très peu. Pour moi, c'est une mauvaise piste à ce stade. Le mec à l'air cool, c'était un petit service rendu.

N'empêche que la vérité vient de me retirer des mains ce qui aurait pu être un indice pour débloquer la situation. Du coups je cherche une nouvelle piste. Le fait d'être un joueur habitué aux enquêtes (pote MJ à INS très très féru de ce genre de scènes), je décris mes dernières possibilités :
- son ordinateur dont je n'ai pas le mot de passe, ni le talent pour les contourner
- son calepin d'adresses et numéro de téléphones.
(- j'ai oublié à ce stade de regarder la mémoire de son téléphone portable que j'ai pourtant récupéré. Dans une scène ultérieure, je me rend comptes que qqun à reçu un sms d'Agatha peu après mon départ. Cet oubli permit alors un scène intéressante où mon personnage s'en veut de ne pas avoir pensé à ça.)

Je regarde donc dans son calepin. La liste est interminable... Certains, sont là depuis longtemps, premières entrées à chaque lettres, numéros rayés et changés souvent etc. Certains sont très récents.
De façon contradictoire avec comment je viens de traiter le cas de l'ami récent au colis, je me dis que si je n'ai rien vu venir il y a des chances que se soit lié à de nouvelles fréquentations. Je prend donc la première adresse, dans l'ordre du calepin...

La seconde scène, c'est Claire qui en donne l'objectif : "Aller voir ses contacts figurant dans le calepin pour savoir ce qui a pu se passer"
J'arrive chez le premier (un camarade de classe D'Agatha de l'an passé), qui après 10min de blabla, me révèle qu'il ne sait rien et ne la connait pas depuis longtemps.

A se stade je me permet une remarque hors jeu : les scènes doivent mener qque part. Si cet ami n'avait rien à me dire, il aurait été plus judicieux que la Vérité décrive succintement comment les X premiers n'apportent rien. Puis passer directement à quelqun qui puisse faire avancer le schmilblik.

C'est un danger à prévenir : les scènes doivent être utiles, surtout si le Joueur s'y investi comme je l'ai fait. Du coup, on retient l'expérience.

La Vérité rebondit alors en faisant dire au mec qu'il connait qqun de leur classe qui la fréquentait plus.

La suite en très rapide :

A ce stade, l'histoire se débloque. La piste me mène à un dealer, puis à un vieux squat, j'y rencontre Catherine une amie à elle, soeur du mec qui dirige la radio pirate qu'Agatha aimait bien. La radio n'émetant plus, on au local, celui qui devait prendre le relais à l'antenne à 19h roupille. Il n'a pas vu que le frère n'était pas venu. On va chez lui, personne. La tour de son PC a disparue (élément non employé plus tard et qui fait tache dans l'histoire ...). Par contre, l'imprimante quand rebranchée, imprime un mail d'Agatha. Je ne sais plus ce qu'on y lit, mais on y voit une photo floue prise depuis sa fenêtre d'un mec avec un apareil photo et très gros objectif qui pointe droit sur elle.
On retourne chez Agatha, j'y donne rendez-vous à deux amis. On trouve une mini-caméra qui pointe dans la salle de bain et la copie des mails qu'elle à envoyé au mec de la radio. Puis la Vérité rajoute qu'on voit par la fenêtre le même mec avec son gros appareil photo.
A ce stade on évite tout conflit : je suis accompagné de deux amis, le mec est seul. C'est un riche qui c'est épris d'Agatha et la suit régulièrement. La veille au soir, juste après que je parte, il a pu la voir embarquer dans une grosse berline noire dont il a noté l'immatriculation.
Vu que ce qu'il fait est un peu malsain, on lui propose de se racheter en nous retrouvant la voiture.

Catherine me rapelle, je lui dit ce qu'on a trouvé, elle m'apprend que la berline noire est la voiture de ses parents. Les contacts du riche portent leurs fruits, on apprend que la voiture a été retrouvée près d'une décharge en pleine cambrousse. La scène là bas, est la dernière...

Et on arrive au second truc qui m'a bloqué dans le jeu... A ce stade on avait des éléments. On savait qu'elle était venue ici avec le mec de la radio qu'elle ne connaissait pas théoriquement. Mais c'est à peu près tout. Du coup quand dans les indices, la Vérité à rajouter un petit sac qui contient seringue, cuiller et briquet... j'ai un peu l'impression que c'est indice qui fixe la fin. Et effectivement, on tourne un peu autour du pot, on retrouve le sac dans un vieil abris de tôle. La bas, on trouve aussi des cheveux à elle, et le sac de couchage à lui.

Puis la vérité conclu en faisant sonner mon téléphone : c'est la police. Ils ont retrouvé Agatha, cela fait quelques heures déjà qu'elle est arrivée à l'hopital sans papiers. Elle a fait une overdose. C'est le gars de la radio qui l'a ammenée.

Ce qui me gène dans notre histoire :
- Agatha disparait sans prendre son téléphone ni ses clefs ...
- On ne sait pas comment les deux sont arrivés à l'hopital vu que la grosse berline noire prise à l'aller est toujours là.
- Ils n'ont pas pu appeller les secours car ni elle, ni lui n'avaient leurs téléphones.
- Certains éléments vraiment bizarre ne sont reliés à rien (tour de PC qui a disparu, le coli etc.)

Je ne sais pas si c'est le fait que se soit notre première partie qui donne ces incohérences ou si c'est quelque chose de typique du jeu. Je suis assez curieux à ce propos.

Claire à trouvé que les Indices étaient vraiment peu adaptés à partir de la moitié du jeu. Je ne sais pas trop comment l'expliquer clairement... On avait déjà des lieux et des personnages qui intervennaient naturellement dans l'histoire à ce stade là. Il nous aurait fallu des choses plus concrètes. Seules la caméra et la seringue sortaient du lot à ce propos. J'aurais bien vu des indices dans le genre "un sms sur le téléphone d'Agatha vient d'arriver", "un personnage ment : il connait Agatha".
En fait, je pense que les scènes où ce problème c'est posé, on aurait pas du rajouter d'indices et continuer nature.

Il faut noter à ce stade que Claire fait partie d'une troupe amateur de théatre et de théatre d'improvisation (j'en ai aussi un peu fait), et du coup l'écoute, le partage de la narration, l'imaginaire sont des choses qui ne nous manquaient pas.

Quoi qu'il en soit, on a tous les deux vraiment apprécié la partie


Je profite du sujet pour rebondir sur le problème du partage de la narration abordé par Esthane ici. Nous n'avons pas du tout ressentit ce problème. Je pense qu'on était assez proche du 50/50.

Vu de l'intérieur pendant la partie, j'ai même du lutter pour que ce ne soit pas du 80 Vérité / 20 Lecteur. Il est effectivement tentant en tant que Lecteur de se restreindre à son rôle de PJ. J'ai faillit sortir quelques fois des trucs dans le genre : "Je rentre dans la pièce, qu'est-ce que je vois".
Chemeeze (Adrien)
 
Message(s) : 388
Inscription : 26 Mars 2010, 17:32
Localisation : Lyon

Re: [Sweet Agatha] Overdose

Message par Heuhh » 10 Oct 2011, 10:15

Salut Adrien,

Merci pour ce compte rendu, ça fait toujours plaisir de voir des gens jouer au jeu.

Il vous reste des incohérences dans votre histoire, je pense que ce n'est pas grave, ce n'est pas évident, en live, de pouvoir être carré. Je ne pense pas que ça soit lié au jeu, mais lié au genre. Difficile de faire une histoire policière sans "incohérence" et encore plus difficile de le faire quand on crée en direct à l'oral. Vous auriez fait ça de manière plus posé, par mail par exemple, il y aurait eu moins de points "gênants".

Pour le coup des indices "peu adaptés", sur certaines scènes on va dire, ben vous n'êtes pas obligés d'utiliser les 3 indices dans chaque scène. Ils sont définis par la vérités mais ne sont pas forcément utilisés, voire comme tu le proposes, il ne fallait peut être pas en rajouter. C'est une variante que l'auteur m'avait proposé (qui est en fait donnée au travers du dernier point de règle).

En tout cas, pour une première partie ça à l'air de s'être très bien passé, j'espère que cela vous a donné envie d'y rejouer si l'occasion se représente.

Il ne me semble pas que tu ais donné la durée de ta partie, combien?
Heuhh
 
Message(s) : 57
Inscription : 27 Mai 2010, 11:37

Re: [Sweet Agatha] Overdose

Message par Chemeeze (Adrien) » 10 Oct 2011, 10:49

Effectivement, j'ai envie d'y rejouer. Il me reste plus qu'a trouver du temps pour le faire seul, ou remotiver quelqu'un !

La partie aura duré au total 1h30 environ. Ce qui est une durée assez idéale à mon avis. Construire une histoire à deux sur plus longtemps aurait un côté rébarbatif.
Chemeeze (Adrien)
 
Message(s) : 388
Inscription : 26 Mars 2010, 17:32
Localisation : Lyon

Re: [Sweet Agatha] Overdose

Message par Footbridge » 13 Oct 2011, 23:42

En fait, sur mes expériences avec Sweet Agatha, (deux parties, une en solo, une en duo), on arrivait systématiquement avec une "histoire à trous". Tout ne se recoupe pas forcément, il y a des zones de flous. Moi vu le style du jeu ça ne me choque pas : l'univers d'Agatha est un peu "lynchien" je trouve et du coup qu'il y ait des non expliqués, ça ne me choque pas plus que ça.
Footbridge

La Bible du Meneur de Jeu & Le Blog des MJs : http://www.labibledumeneurdejeu.com
New Heaven, le jeu narratif post apocalyptique : http://www.newheaven.fr
Footbridge
 
Message(s) : 131
Inscription : 05 Oct 2010, 14:56
Localisation : Nord Pas de Calais

Re: [Sweet Agatha] Overdose

Message par Chemeeze (Adrien) » 14 Oct 2011, 00:14

Ok, merci pour vos retours sur ce point là. Je garderai l'idée en tête pour les prochaines parties.

Si certains éléments ne sont pas utilisés, il faut tout de même les garder dans l'histoire, pour le trouble qu'ils peuvent laisser planer.

J'aime beaucoup ta comparaison avec Lynch. Il y a effectivement qqch dans le gout de "Twin peaks" dans la partie que l'on a faite.
Chemeeze (Adrien)
 
Message(s) : 388
Inscription : 26 Mars 2010, 17:32
Localisation : Lyon


Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron