présentation de mon profil par un rapport de partie de d&d

Cette rubrique sert à parler de vos parties ! C'est la rubrique maîtresse, que ce soit pour chercher des principes fondamentaux du jeu de rôle, demander de l'aide sur un jeu, discuter de notre culture ou pour partager vos coups de cœur.
Règles du forum
étiquette et esprit des rubriques générales

présentation de mon profil par un rapport de partie de d&d

Message par michael » 28 Oct 2010, 19:33

Bonjour,

Je me suis inscrit dans ce forum car après de nombreuses discussions avec frédéric démiurge, sur les nombreuses problématiques du jeu de rôle, sur des méthodes et des solutions sur ces problématiques et après la lecture de quelques articles et rapports de parties sur ce forum, j’ai constaté que j’adhère à l’esprit du forum silentdrift, à son esprit critique et constructif et j’ai vraiement beaucoup apprécié « la lecture charitable » à laquelle j’espère respecter les conditions.

Pour me présenter, voici un rapport de partie que j’ai effectué récemment avec 3 amis dont 2 d’entre eux sont ce qu’on pourrait qualifier de « vieux routards », et une débutante. Il s’agit d’une partie de donjons & dragons avec l’utilisation du système de microlite20, une version épurée du système D20 que j’ai modifié pour y apporter quelques possibilités supplémentaires. J’étais mj pour cette partie. j’apporterais à ce rapport de partie quelques remarques persos afin d’exposer ma façon de percevoir le jdr :

L’auberge du dragon vert est une luxueuse auberge perchée sur un promontoire rocheux proche d’une grande forêt située non loin d’une capitale de provinces indépendantes. Après avoir escorté en tant que garde le convoi d’un riche marchand, spectracus le guerrier chevaucheur fantôme, bertha la jeune elfe mage de l’ordre des arcanes et drann dagorn le voleur descendant d’une ancienne lignée draconique décident de se lancer ensemble dans des aventures. Dans la salle à manger de l’auberge, ils discutent avec un jeune bûcheron du nom de fougère qui leur dévoile qu’un vile sorcier a volé l’œuf d’un nid de dragons dans la grande forêt. Nos compagnons décident donc de récupérer l’œuf pour le revendre au meilleur prix dans la cité voisine…

Note perso : ce scénario que j’ai écrit après une courte inspiration n’expose qu’une situation de départ présentant un lieu, une intrigue principale, des antagonistes avec leurs caractéristiques et leurs motivations ainsi que 2 petits donjons en rapport avec l’intrigue. En deux mots, un sorcier déroba un œuf d’une valeur de plus de 10000 po dans la tanière d’un vieux dragon vert et se prépara à partir à la cité pour le revendre mais fut contacté par un groupe de kobolds au service du dragon pour négocier le prix. En parallèle, le fils du vieux dragon, fougère, prit une apparence humaine pour veiller à récupérer l’œuf et se débarasser au final de tous les antagonistes de l’histoire pour venger l’honneur de son père. Une fois le cadre exposé aux joueurs, ceux-ci étaient libres de se déplacer où ils voulaient, de s’allier avec qui ils voulaient, de chercher l’œuf ou non, de le revendre ou de le briser, enfin il a fallut que j’improvise en fonction de leurs choix. C’est le deuxième scénario que je joue de la sorte et ce fonctionnement me convient et convient aussi à mes joueurs…

Après une courte enquête, spectracus, bertha et drann apprirent l’existence d’une antique crypte elfique à la lisière de la grande forêt et décidèrent de commencer par là. Ils jouèrent au chat et à la souris avec des araignées monstrueuses dans le souterrain de la crypte et frappèrent dans un grand gong pour faire fuir leurs prédateurs. Cela eut bel et bien pour effet de faire fuir les monstres velus, mais du coup alerta le sorcier qui se terrait dans les tréfonds du souterrain et s’enfuit par un passage dérobé avec l’œuf et ses gardes morts-vivants. Fougère, sous sa forme draconique, n’attendait que cette occasion pour sortir de la forêt et sauter sur le sorcier et ses gardes. Le sorcier ne dût sa survie qu’à sa ruse, ses pouvoirs d’invisibilité et de vol et réussit à échapper au dragon furieux mais y laissa ses gardes. Il se rendit donc à l’auberge pour se protéger du dragon. Ainsi, lorsque nos 3 compagnons sortirent du donjon à leur tour par la porte dérobée, ils virent le charnier qu’avait laisser le dragon et comprirent par les traces de l’affrontement qu’un des combattants (certainement le sorcier) avait réussit à s’enfuir…

Note perso : l’exploration du donjon fût mouvementé et la traque des araignées monstrueuses au premier niveau du donjon fût un moment oppressant et intense où les personnages joueurs furent traqués et acculés jusqu’à ce qu’ils terrassent la vieille araignée du souterrain ce qui eut pour effet de désorganisér les araignées plus petites. Le point fort de cette exploration fut aussi l’optimisation des jets de fouille, de détection de pièges, de crochetages et d’escalade grâce aux possibilités de faire 10 et de faire 20 sur les jets de dés à 20 faces. Grâce à ces techniques, il n’y a eu que peu de jets effectués dans ce sens ce qui eut pour effet de trouver efficacement les trésors et les pièges sans se heurter à des échecs insignifiants et de se casser la figure en escaladant la paroie du coteau de la crypte par exemple. La solidarité des joueurs fut aussi de mise et bien gérée lorsqu’ils furent traqués dans les souterrains…

De retour à l’auberge, les 3 compagnons apprirent que le sorcier les avait précédé et qu’ils était repartit vers les hameaux de bûcherons peu avant leur arrivée. Hélas, un orage gronde dans le ciel et la pluie ne met pas longtemps à battre son plein sous les grondements du tonnerre. Spectracus, bertha et drann chevauchèrent leurs montures pour retrouver le sorcier et finirent par le retrouver escorté d’une nouvelle garde s’enfonçant dans le sinistre bois aux pendus dont ils avaient entendu parler par les bûcherons terrifiés auparavant. Ils écoutèrent la négociation qui eut lieu au bord d’un étang entre le sorcier et les kobolds, négociation qui se termina en un combat sanglant entre les kobolds et les squelettes fraîchements animés par le sorcier. Les 3 compagnons prirent parti pour les tuer tous et parvinrent à projeter le draco-prêtre kobold dans l’étang, à vaincre les kobolds et les squelettes à coups d’éclairs magiques tandis que le voleur assainna une attaque sournoise fulgurante sur le sorcier malgré le fait qu’il ait fait appel à son invisibilité pour échapper à ses adversaires. Sous le déluge de l’orage, les 3 compagnons fouillèrent les corps de leurs adversaires, et spectracus mis le pied dans l’étang pour récupérer le sceptre magique du draco-prêtre qu’il avait projeté dans l’étang. A ce moment, le dragon fougère sorti de l’eau et cracha son souffle mortel sur les pjs, qui s’enfuirent grâce à la magie de bertha et retournèrent à l’auberge sur leurs montures, trempés et gravements blessés.

Note perso : cette scène a été purement de l’impro adaptée aux actes des personnages de mes joueurs qui leur a permis de prendre parti (ils ont décidé de se débarasser de tous les antagonistes), et aussi de comprendre que le sorcier et les kobolds étaient en vaines négociations depuis plusieurs jours et que le dragon espionnait tout cela en cachette , et qu’il était extrêment vindicatif… en soit, les squelettes et les kobolds étaient relativement faibles comparés au personnages joueurs qui avaient déjà atteint chacun une classe de prestige, et le sorcier était lui-même épuisé par le fait qu’il ait dû quitter son repaire de la crypte, qu’il ait échappé au dragon et se renouveler une garde de morts-vivants, sans compter qu’il n’a pas dormi de 48 heures.

Une fois à l’auberge, les 3 compagnons prirent plusieurs jours pour se reposer, se soigner et revendre les articles qu’ils avaient trouvé dans le donjon aux clients de lauberge. Une fois rétablis, ils décidèrent de retourner à l’étang du bois des pendus pour affronter le dragon. Lors de leur séjour à l’auberge, drann dragorn apprit que le sorcier qu’il avait tué avait loué une chambre dans l’auberge et il crocheta la serrure pour enfin dénicher l’œuf dans un coin de la chambre. Mais maintenant qu’ils étaient en possession de cet œuf, ils sûrent que le dragon ne les laisserait pas repartir tranquillement…

Note perso : le final eut lieu dans la salle à manger de l’auberge même où fougère sous forme humaine discuta avec les pjs et là où ils comprirent qu’il était le dragon vert qui les avaient attaqué dans le bois des pendus. C’est là que fougère, ne pouvant obtenir l’œuf par la ruse et la négociation, se transforma en dragon au milieu de la cohue générale et des cris pour l’obtenir par la force. le combat entre les pjs et le dragon dans la salle à manger de l’auberge fut plein de rebondissements, jouant sur les attaques d’opportunités, sur les feintes pour empâcher le dragon d’agir, sur des actions héroîques comme monter sur une table pour s’accrocher au lustre pour passer au dessus du dragon pour le prendre en tenaille, et enfin sur l’utilisation de l’œuf en lui-même comme appat pour empêcher le dragon de souffler ou de l’enrager pour lui faire perdre ses moyens. Au final, les pjs réussirent à vaincre le dragon mais y laissèrent l’œuf qu’ils avaient sacrifié pour distraire le dragon lors d’un round où ils comprirent qu’il allait cracher son souflle mortel.

Voilà pour la présentation de cette partie qui a duré deux après-midi, création de persos compris, ainsi que mes notes persos sur certains points de la partie et du système utilisé. En ce moment je suis en train de repenser quelques fondements de ce système après la lecture de l’article que m’a envoyé frédéric démiurge sur l’emprise du wargame dans le jdr au détriment de l’interprétation des personnages à l’adresse suivante :

http://ptgptb.free.fr/rpgnet/toolkit1.htm

mais le principal problème auquel je me heurte est une réticence de mon vieux pote qui m’aide à élaborer un système lite en exploitant quelques possibilités du 3.5, notamment au niveau de la remise en question de la jauge de points de vie et de certains autres changements que j’aurais souhaité tester après lecture de cet article…

bon, il ne me reste plus qu’à lire et participer à certains sujets qui ont attiré mon attention, au plaisir de vous lire.

Michael
michael
 
Message(s) : 90
Inscription : 27 Oct 2010, 18:33
Localisation : montpellier

Re: présentation de mon profil par un rapport de partie de d

Message par Frédéric » 02 Nov 2010, 00:52

Salut, Mika !
Bienvenue sur Silentdrift.

Est-ce que tu veux creuser certains points de ton rapport de partie ?
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: présentation de mon profil par un rapport de partie de d

Message par michael » 07 Nov 2010, 00:27

Bonsoir,

Oui, j’aimerais bien creuser certains points. Le premier est par rapport à la cohérence du scénario. Je n’apprércie pas tellement dans les scénarios de donjons & dragons la cohabitation de monstres, notamment dans les donjons. Par exemple, dans le module de d&d « horreur sur la colline », dans le même donjon, des orques cohabitent avec des gobelins qui cohabitent avec des ogres, des hommes de néandertal, des fourmis géantes, des hobgobelins, des nains, des vermines en tout genre, des kobold et finalement un jeune dragon rouge. Je ne trouve aucune cohérence dans ce genre de scénario, d’autant plus qu’il n’est mis aucun accent sur la motivation de chaque monstre et qu’ils sont placés là comme des pions sur des cases.

Donc pour mettre de côté cet aspect puéril du jeu de rôle, je me suis centré dans la crypte qu’on parcouru les personnages joueurs sur un thème précis : l’invasion d’une chapelle elfique par des araignées monstrueuses. Du coup, le donjon était le nid de ces araignées, et l’exploration du donjon s’articulait uniquement sur la profanation de leur territoire par le sorcier et les pjs. Ça a donné une traque à la alien, vraiment intense. En même temps les joueurs ont tenté de cerner ce qui s’était passé dans la chapelle pour que les elfes en viennent à l’abandonner, et en ont conclu que lolth, la reine des araignées, avait réussit à gagner le contrôle de cette chapelle sur son rival, le dieu androgyne des elfes. Le sorcier, lui, qui était arrivé quelques jours auparavant, avait au préalable condamné certaines issues et avait détruit toutes les toiles d’araignées qui condamnait le passage vers le niveau inférieur du donjon. Donc les personnages joueurs ont suivit sa trace et ont aussi exploré les issues condamnées en quête de trésors. Ils étaient constamment sur leur garde car leurs chasseurs, les araignées monstrueuses chasseuses, avaient la capacité de marcher sur les murs et les plafonds et qu’elles bondissaient sur leurs proies pour les mordre et les empoisonner. Au final, Le sorcier s’enfuit du donjon avec l’œuf à cause du vacarme qu’avait fait les personnages joueurs.

De plus, les protagonistes du scénario (dragon, sorcier et kobolds) ayant chacun leurs propres motivations, ils pouvaient être potentiellement des alliés ou des ennemis des personnages joueurs. Les personnages joueurs ont cependant choisit de ne prendre aucun parti et de se débarasser de toutes les factions qui s’interposaient entre eux et l’œuf. Cela a donné une partie basée plutôt sur la traque du sorcier et le combat.

Au final, je suis satisfait d’avoir pu adapter ma base de scénario aux choix des joueurs et aux motivations des différents protagonistes. Ça a donné une histoire héroïque, riche en rebondissements.
michael
 
Message(s) : 90
Inscription : 27 Oct 2010, 18:33
Localisation : montpellier

Re: présentation de mon profil par un rapport de partie de d

Message par Frédéric » 07 Nov 2010, 04:10

Cool !
Donc, en fait, tu as trouvé une solution à ce problème de manque de cohérence de donjons conçus uniquement pour constituer une niche à épreuves pour les joueurs, sans soucis de cohérence ?

En lisant ce sujet, j'ai été frappé par la cohabitation entre une situation initiale libre et des donjons. Comment gères-tu cette cohabitation ? que ferais-tu si les joueurs décidaient de ne pas s'aventurer dans les donjons ? (Bon, ça peut paraître de l'anti-jeu, mais ça arrive parfois, c'est surtout une question de place donnée à la liberté des joueurs).
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: présentation de mon profil par un rapport de partie de d

Message par Christoph » 07 Nov 2010, 16:29

Salut Michael

Pour amener une cohérence plus grande dans mes aventures je changeais simplement l'allure des monstres pour coller avec le thème. J'utilisais donc par exemple les règles des gobelins pour représenter des hommes-rats (j'invente). Ça permet une diversité tactique, sans devoir bosser beaucoup, tout en conservant une unité esthétique.

J'aime beaucoup l'idée d'avoir plusieurs factions avec leurs propres objectifs. Comment gères-tu les points d'expérience dans les cas où la résolution est pacifique ?
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse

Re: présentation de mon profil par un rapport de partie de d

Message par michael » 07 Nov 2010, 17:03

bonjour frédéric et christophe,

fred, par rapport aux donjons, le scénario "l'auberge du dragon vert" comprenait deux donjons abordant des thèmes différents :

*lla chapelle abandonnée des elfes qui était un nid d'araignées monstrueuses et qui servait de repaire au sorcier.

*la tanière des kobolds qui comportait de nombreux pièges et où il y avait des objets intéressants à trouver tels que la somme dqui servait au draco-prêtre kobold pour négocier l'oeuf du dragon avec le sorcier et le tome des dragons verts qui expliquait les avantages et les faiblesses des dragons verts.

les joueurs s'étant retrouvés devant l'opportunité d'explorer la tanière des kobolds mais n'ayant pas donné suite, je leur ai donné le coffret de topazes lorsqu'is ont dragué le fond de l'étang du bois au pendu, d'où ils avaient vu émerger le dragon pour la première fois.

en fait, peut importe si les joueurs explorent les 2 donjons, 1 seul donjon ou 0 donjons, les donjons ne sont là qu'en réponse à leurs choix et pour aborder certains thèmes. ils auraient pu très bien traquer le sorcier dans la forêt, attendre qu'il sorte de son repaire, l'intercepter alors qu'il boit une chope dans l'auberge ou tout autre chose encore.

christophe, j'ai laissé tomber depuis longtemps les points d'expériences. mes partenaires de jeu et moi avons constaté que si on applique les systèmes de progression par xp tels qu'ils sont présentés dans les jeux du commerce, la progression des personnages se fait au compte-goutte. il faudrait pour apprécier ces règles jouer toutes les semaines pour pouvoir voir les personnages progresser sur du court terme.

en fait, je donne automatiquement un niveau à la fin de chaque partie. s'il y a eu un coup d'éclat durant la partie, comme par exemple le souhait des joueurs de retourner affronter le dragon après avoir reçu une première raclée, cela donnant suite au combat avec le dragon dans la salle à manger de l'auberge, alors je donne un niveau supplémentaire.

cela évite en outre de progresser principalement par des combats.

dans un autre scénario que nous avons joué dans un autre contexte avec un autre système qui se voulait adaptable au d20 system, mais qui en fait ne l'était pas du tout, nous avons joué quelques séances se basant sur des intrigues de cour entre des princes morts-vivants dirigeant une nécropole où ils exploitaient des masses d'êtres vivants.

les joueurs jouaient des prisonniers de la nécropole qui cherchaient un moyen pour s'enfuir et regagner le monde extérieur. ils sont passé pour cela par la voie des intrigues de cour pour gagner en puissance à l'intérieur des loges du pouvoir des princes revenants et les parties étaient tout aussi riches et surprenantes que des scènes d'actions et de combat. et la progression s'est faite au même rythme que s'ils avaient décidé de tout massacrer dans la nécropole. mes joueurs et moi sommes satisfaits de cette progression, elle permet de jouer des approches différentes pour chaque scénario.
michael
 
Message(s) : 90
Inscription : 27 Oct 2010, 18:33
Localisation : montpellier

Re: présentation de mon profil par un rapport de partie de d

Message par Frédéric » 11 Nov 2010, 20:06

Pour ma part, j'essaye d'éviter un maximum la préparation qui ne servirait pas, ça me frustre et ça prend du temps.
Dans Gloria, il y a des révélations que les joueurs peuvent louper, mais elles sont dévoilées à la fin, s'ils ont échoué : s'ils n'ont pas vu que des vers géants creusaient sous la ville, quand ils croiront avoir vaincu la menace, un éboulement ensevelira des maisons et des vers géants en sortiront. Donc ce n'est jamais inutile, et ça demande peu de temps pour la préparation.

Sinon, je suis entièrement d'accord, je trouve très important quand on explore un lieu, qu'il y ait une forte cohérence dans ce lieu. Faire cohabiter des gargouilles, des gobelins, une méduse et des petits poneys, c'est débile. À une époque, j'écrivais toute une histoire liée à un lieu. Mais par soucis de réalisme, je faisais beaucoup de pièces et il ne s'y passait rien. Les menaces déambulant dans le lieu sont intéressantes, parce qu'on peut exploiter le mystère et la tension d'une scène pour les faire survenir, alors que si on les place à l'avance, on a plus de difficultés à exploiter cet effet.
Je me rappelle notamment d'une vieille partie de Démiurges où les joueurs exploraient un manoir plein de morts vivants. Il faisait complètement noir dans le lieu délabré et j'ai exploité les situations pour faire intervenir les morts vivants au mieux et c'était bien plus efficace que quand je prévoyais à l'avance la mise en scène dans des lieux précis.
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: présentation de mon profil par un rapport de partie de d

Message par michael » 14 Nov 2010, 18:32

Bonjour,

Oui, exploiter les menaces potentielles dans un lieu donné me convient beaucoup mieux que de prévoir à l’avance ce qui va se passer dans ce lieu, et renforce considérablement la cohérence du lieu et de l’histoire.

Je vais maintenant m’attarder plutôt sur les points non encore résolus plutôt que sur les points qui tournent bien pour l’instant. Ces points non encore résolus sont traités dans l’article cité ci-dessus, et ils tendent à affranchir l’influence du wargame dans une partie de jeu de rôle au profit de l’histoire.

La première réflexion que j’ai eu en lisant la première page de l’article est au sujet de l’utilisation d’une jauge de points de vie. Dans donjons & dragons, les points de vie ont été utilisés depuis les toutes premières versions, et sont issus des parties de wargame avec figurines où chaque coup porté à l’adversaire ôte du plateau de jeu un certain nombre de figurines. Dans d&d, les figurines ont été remplacées par la jauge de points de vie qui sert de décompte entre l’état de vie du personnage et son état de mort.

L’auteur de l’article mentionne que faire baisser une jauge de points de vie dans un combat n’a rien de réaliste. En fait, un coup porté à un adversaire n’a que 3 effets possibles : la « mort », « hors de combat » ou « rien ». en discutant de « gloria » avec frédéric, j’ai été vraiment interessé par la possibilité de s’attaquer aux pouvoirs des personnages et des monstres plutôt qu’à faire baisser une jauge de points de vie. Comme dans mes deux groupes ôter les points de vie reste impensable, parce que texto « ça n’est pas réaliste », je suis en train de réfléchir à s’attaquer plutôt aux dons des personnages et des monstres. L’enjeu me semble de taille car un coup porté a une incidence directe sur la cible.

Je ne sais pas trop encore comment faire pour obtenir l’un des 3 états « mort », « hors de combat » ou « rien » lors d’un coup porté car ça me demande à repenser le système en profondeur.

De plus, je n’ai aucune expérience ni aucune partie à mon effectif qui me permettrait de témoigner de l’efficacité, ou de l’inefficacité, d’une telle approche. Mon objectif étant de penser un système qui permettrait d’obtenir ces 3 effets, et ainsi d’ôter toute une liste interminable d’états préjudiciables ayant chacun des malus et des restrictions difficiles à gérer dans d&d. et, une fois ce système établi, de le tester avec mes joueurs pour qu’on voye ensemble et concrètement si le fait d’avoir ôter la jauge de points de vie rend les combats plus intéressants avec plus d’enjeux et d’efficacité.
michael
 
Message(s) : 90
Inscription : 27 Oct 2010, 18:33
Localisation : montpellier

Re: présentation de mon profil par un rapport de partie de d

Message par Frédéric » 15 Nov 2010, 16:26

Il y a quelque chose d'important à observer : un donjon avec une succession de pièges et de combats peut s'avérer intéressant à jouer, du fait que les PJ ont une résistance qui s'amoindrit progressivement. SI les PJ peuvent mourir, être hors combat ou rien à chaque piège, ça va s'avérer difficile de finir un donjon.

Je me demande même si D&D est une base intéressante pour mettre en application ce principe. The Pool, utilise une règle simple qui gère ce principe simplement : celui qui gagne un conflit gagne le but énoncé avant le jet de dés. Résultat, si un PNJ veut tuer un PJ, il a dû l'annoncer avant et dans ce cas, le joueur raconte lui-même la fin de son personnage. Le résultat, c'est que le résultat des dés statue sur la question : gagner ou perdre l'objectif du conflit. Et la mort est un objectif parmi tant d'autres. Le mieux, c'est que je te fasse jouer à des jeux qui exploitent ce genre de techniques. C'est difficile en JDR de comprendre la logique d'un système très différent de nos habitudes (d'où l'intérêt de discuter à partir d'expériences).
Frédéric
 
Message(s) : 3842
Inscription : 14 Juil 2006, 17:45
Localisation : Poitiers

Re: présentation de mon profil par un rapport de partie de d

Message par michael » 19 Nov 2010, 19:55

bonjour fred,

oui, ok c'est vrai que bien que d'accord avec certains points ede l'article mon expérience dans ce domaine est quasi-nulle, on se donnera l'occasion de tester certains jeux, dont gloria un jour j'espère, en tout cas la partie de démiurges sur forum sera pour moi une bonne approche de ce qui peut se jouer de différent dans le jdr.

comme le reste du contenu de l'article aborde des aspects nouveaux pour moi, je souhaiterais clore ce sujet le reste fonctionnant plutôt bien.

merci frédéric et christophe et à tous les autres pour vos expériences sur le forum que je prend vraiment plaisir à lire.
michael
 
Message(s) : 90
Inscription : 27 Oct 2010, 18:33
Localisation : montpellier

Re: présentation de mon profil par un rapport de partie de d

Message par Christoph » 07 Déc 2010, 13:19

Salut Michael

Je voulais juste encore réagir sur votre façon de gérer les points d'expérience, que je trouve très intéressante et révélatrice sur ce qui vous intéresse dans une partie. Ça change la dynamique de jeu : la progression d'un personnage n'est plus tellement une question de récompense pour avoir bien joué les rencontres (monstres, pièges, etc.) qu'une question d'évolution des personnages dans le cadre d'une histoire héroïque. D'aucuns diraient que vous ne jouez pas vraiment à D&D, ni même à Microlite20 (ce n'est pas une accusation, vous faites évidemment ce que vous voulez), tant l'esprit en est changé. Cette constatation m'aidera à comprendre de futurs discussions je pense, mais en attendant je n'ai rien à ajouter.
Innommable: hurlez.
Zombie Cinema, en français dans le texte.
Christoph
modo-admin
 
Message(s) : 2949
Inscription : 07 Sep 2002, 18:40
Localisation : Yverdon, Suisse


Retour vers Parties

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)

cron